Connexion
/ Inscription
Mon espace
Culture & Société
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

La place des femmes dans le capital-investissement.

2ème édition Etude Deloitte - Club AFIC avec Elles.

Deloitte publie, en collaboration avec l’AFIC (Association Française des Investisseurs pour la Croissance), les résultats de l’étude Deloitte-Club AFIC avec Elles sur la mixité dans les métiers du capital-investissement. Cette étude permet de suivre, dans la durée, les indicateurs pour quantifier, analyser, comparer et accompagner les trajectoires professionnelles des femmes au cœur de l’industrie du Capital Investissement.

Si la mixité globale a progressé de deux points, à près de 40% en 2011, elle a reculé au niveau des équipes opérationnelles (-1pt par rapport à 2010, à 16,5%)

- Les promotions ne permettent toujours pas de renforcer la mixité : quand 13% des femmes Analystes en 2010 ont été promues Directrices de Participation en 2011, le chiffre est de 19% pour les hommes. Seulement 3% des femmes Directrices de Participation de 2010 sont passées Partners en 2011, contre 9% pour les hommes. Le processus de promotion demeure plus favorable aux femmes au niveau de Membre du Directoire/Comité Exécutif (18% pour les femmes, 3% pour les hommes).

La dynamique de recrutement des femmes s’est améliorée mais, au global, les recrutements externes ne permettent pas de rééquilibrer la répartition Hommes/Femmes : rapportée aux effectifs de 2011, tous grades confondus hors stagiaires, la dynamique de recrutement des femmes s’est améliorée (19% recrutés en 2011 contre 15% en 2010). Toutefois, cette progression ne corrige pas le déséquilibre Hommes/Femmes puisque la dynamique s’est accentuée plus fortement pour les hommes.

- Un turnover comparable au sein des deux populations : rapporté aux effectifs de l’année 2010, le turnover en 2011 au sein des équipes d’investissement est sensiblement comparable entre les femmes et les hommes (entre 9% et 13% selon les niveaux hiérarchiques).

Peu d’actions spécifiques mises en œuvre mais une amélioration de la prise de conscience de la loi sur les Conseils d’administration : si 46% des répondants indiquent avoir un objectif de mixité, plus de 85% n’engagent pas d’actions spécifiques pour les femmes. Pourtant, la mixité au sein des équipes de gestion est très largement perçue comme un facteur impactant positivement l’excellence opérationnelle ainsi qu’une meilleure gestion des crises et des conflits.

Lire la suite...


Articles en relation