Connexion
/ Inscription
Mon espace
Culture & Société
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

18e Congrès du Parti Communiste : soutenir la consommation domestique et réorienter l’économie vers une moindre dépendance des exportations

Commentaries de Agnes Deng, Head of Hong Kong China Equities at Barings. 

A l’issue du 18e Congrès du Parti Communiste,le gouvernement devrait se concentrer sur la mise en œuvre de politiques visant à soutenir la consommation domestique et à réorienter l’économie vers une moindre dépendance des exportations.

Cette stratégie répond au risque de faible croissance attendue dans les marchés d’exportation traditionnels de la Chine, notamment l’Europe.

Les autorités chinoises disposent également de leviers significatifs, tant budgétaires que monétaires, pour stimuler la croissance. La Banque Populaire de Chine vient de baisser ses taux pour venir en aide aux entreprises et la Banque Centrale continue d’injecter des liquidités sur les marchés monétaires afin de soutenir les dépenses d’infrastructures (60 milliards d’US$ la semaine dernière).

Selon Agnès Deng, Head of Hong Kong China Equities, dans l’environnement actuel, les sociétés bien gérées, avec la capacité de conserver voire d’accroitre leurs marges et d’améliorer leurs bilans, vont prospérer. Agnès Deng commente : « Les entreprises axées sur leur marché domestique offrent un fort potentiel de bonnes surprisses sur les bénéfices.

Dans le secteur de la consommation, certaines sociétés de grande qualité présentent des niveaux de valorisation particulièrement attrayants, notamment compte tenu de leurs robustes perspectives de croissance à long terme.

Le secteur de la santé offre également un fort potentiel de hausse avec l’expansion de la classe moyenne. Au fur et à mesure du développement du pays, de plus en plus de chinois bénéficient du système d’assurance maladie, ce dont les sociétés pharmaceutiques vont tirer parti. »

Si les mesures gouvernementales s'adressent aux chinois moyens, les investissements en infrastructures vont également se poursuivre, les autorités s’attaquant aux goulets d’étranglement de l’économie. Selon Agnès Deng, les réseaux électriques intelligents, les systèmes d’irrigation et les énergies alternatives vont en profiter, tout comme quelques secteurs particulièrement sensibles au développement économique dont les machines et le génie civil qui ont récemment sous-performé mais qui pourraient rebondir.

D’autres opportunités se dessinent du côté des technologiques et des exportations pour les sociétés qui disposent d’un cash-flow opérationnel stable, qui versent de bons dividendes et offrent de belles perspectives de croissance.

Les entreprises financières non bancaires vont également bénéficier des réformes financières.
Même si les actions chinoises ont progressé de 14,9% en US$ entre le 1er septembre 2012 et le 5 novembre 2012 (Thomson Reuters Datastream) grâce à l’amélioration du sentiment des investisseurs, les valorisations restent au plus bas de leur fourchette historique. Elles offrent ainsi un point d’entrée attractif pour des investisseurs visant à bénéficier de l’amélioration de la conjoncture macro-économique et de l’attitude de plus en plus accommodante des autorités chinoises.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation