Connexion
/ Inscription
Mon espace
Culture & Société
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Pour 95 % des Français le savoir est primordial.

 

Les Presses Universitaires de France et GMF ont réalisé une étude* avec le concours de TNS Sofres sur « Les Français et le Savoir ». Cette initiative prolonge la démarche engagée en 2011 par les PUF et a permis de réunir dans un livre les réflexions de 70 intellectuels autour de la question « A quoi sert le savoir ? ».  Le savoir suscite un grand intérêt et un fort respect de la part des Français qui lui confèrent une place de premier plan dans la société d’aujourd’hui.

Quelle place occupe le savoir 

Pour plus d’un Français sur deux, le savoir est important (56%), et même essentiel (39%) pour avoir une vie épanouie.

Acquérir un bon niveau de savoir est primordial pour la quasi-totalité des Français (95%), juste derrière la vie de famille (98%) et la sécurité financière (98%) mais avant le fait d’avoir un travail intéressant (93%).

Il a pour principale fonction d’aider à comprendre le monde qui les entoure (42%). Il utile pour transmettre ses connaissances à ses enfants (22%).

À l’inverse, 2%, estiment que le savoir a pour utilité première de gagner plus d’argent.

La moitié des Français considèrent que leur niveau de connaissances est en augmentation, supérieur à ce qu’il était il y a cinquante ans.

54% des actifs déplorent ne pas consacrer assez de temps à acquérir des connaissances.

Qui incarne le savoir ?

Les scientifiques sont les figures qui représentent le mieux le savoir aux yeux des Français (59% des citations), les philosophes/écrivains (38%), les hommes politiques (15%), les guides spirituels (11%). Ainsi, Albert Einstein se dégage nettement comme LA figure du Savoir (pour 40% d’entre eux), suivi de Pierre et Marie Curie et Louis Pasteur.

Concernant les moyens d’acquérir le savoir, les professeurs et les livres sont les référents des Français. Les professeurs et enseignants (76 %) et les livres (73 %) sont incontestablement les principaux vecteurs qui permettent aux Français de forger leur savoir. Le différentiel entre les générations se fait principalement sur l’évolution des outils. Internet est un moyen d’acquisition du savoir pour 48% des élèves et étudiants, contre 29% pour l’ensemble des Français interrogés. 

Et l’université ?

Sans conteste, elle est reconnue dans sa dimension académique. C’est un lieu de diffusion des connaissances pour 89% des Français et aussi de production de savoir pour 86%. En revanche, les dimensions sociales de l’université (préparation à la vie professionnelle, apprentissage de la vie en société) sont moins affirmées. Son accessibilité à tous n’est constatée que par la moitié des Français.  

Quel est le niveau de savoir des Français ?

L’étude a également cherché à évaluer le niveau de savoir des Français à travers un quizz de 20 questions de culture générale portant sur des domaines très divers : sciences, littérature, histoire, art, etc.

Avec une note globale de 14,11/20, les Français réalisent un score plus qu’honorable !

Pour tous ceux qui souhaitent tester leur niveau de « savoir », le quizz est à disposition sur le site dédié : www.jaimelesavoir.fr 

* Interviews effectuées par Internet du 25 juin au 2 juillet 2012, sur un échantillon national de 1 500 personnes âgées de 18 ans et plus.

Lire la suite...


Articles en relation