Connexion
/ Inscription
Mon espace
Culture & Société
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

L'EU-OSHA soutient l'Année européenne du vieillissement actif.

 

L'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a joué un rôle actif dans l'Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle 2012 en publiant des informations expliquant comment aider les employés à rester en forme afin de conserver une activité professionnelle plus longtemps.

Allongement de l'espérance de vie, baisse de la natalité, l'Union européenne fait face à d'importants bouleversements démographiques, qui entraîneront probablement une hausse considérable de la part des travailleurs seniors ces prochaines décennies.

Actuellement, en Europe, moins de la moitié des personnes âgées de 55 à 64 ans travaillent et la plupart des seniors partent à la retraite avant l'âge auquel ils peuvent prétendre à une pension d'État.

Dans le cadre de son engagement dans l'Année européenne du vieillissement actif, l'EU-OSHA offre une grande diversité d'informations, notamment un nouveau service internet relatif aux travailleurs vieillissants. L'EU-OSHA a fourni des exemples concrets de mesures visant à améliorer les conditions de travail des seniors (notamment l'adaptation de leurs tâches et la réalisation d'évaluations des risques liés à l'âge) et à les aider à maintenir leur «capacité de travail» au fil du temps.

Et l'EU-OSHA a abouti à la conclusion que, si nous voulons que les personnes puissent rester au travail plus longtemps, nous devons nous assurer que la sécurité et la santé au travail sont prises au sérieux tout au long de leur vie professionnelle.

Comme l'a déclaré Christa Sedlatschek, directrice de l'Agence, «une vie professionnelle épanouie constitue une part importante du vieillissement actif. Les jeunes travailleurs d'aujourd'hui sont les travailleurs seniors de demain, et de bonnes conditions de travail, sûres et saines, jouent un rôle majeur pour assurer des vies professionnelles plus satisfaisantes et plus longues.»

Dans la plupart des cas, les personnes partent tôt en retraite en raison de problèmes de santé (notamment liés au travail). Mais si nous devons apporter une assistance financière aux citoyens européens, qui vivent plus longtemps, nous avons besoins que les travailleurs seniors conservent une activité professionnelle plus longtemps.

Aider les personnes à travailler plus longtemps implique que des mesures doivent être prises, tant au niveau des employeurs que des décideurs politiques, afin d'adapter les tâches du poste de travail à une main d'œuvre vieillissante et de contrer d'éventuelles discriminations à l'égard des travailleurs seniors.

Selon des recherches mandatées par l'EU-OSHA, la plupart des Européens s'accordent sur un point: le deuxième sondage d'opinion européen sur la sécurité et la santé au travail indique que 87 % des Européens pensent que la santé et la sécurité au travail sont importantes si les personnes doivent travailler plus longtemps avant de prendre leur retraite (56 % déclarent que cela est «très important»).

Les recherches indiquent toutefois que de nombreux Européens pensent que leurs conditions de travail ne leur permettront pas toujours de continuer à travailler jusqu'à un âge avancé: plus de la moitié indiquent que leur poste de travail n'est pas adapté aux besoins des seniors.

Dans les mois à venir, l'EU-OSHA, à la demande du Parlement européen et de la Commission européenne, lancera un projet pilote dans le but de chercher des pistes d'amélioration de la santé et de la sécurité des seniors au travail.

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation