Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Digitalisation des TPE - PME françaises en demi-teinte

Un tiers des entreprises n’a toujours pas amorcé sa transformation digitale

Alors que l’Ile-de-France arrive en tête du classement (76%), le Nord-Ouest de la France ferme la marche avec 48% de ses entreprises digitalisées. Les régions françaises prennent peu à peu conscience de l’importance d’amorcer leur transition numérique pour accélérer leur activité.

Depuis quelques années, le digital bouleverse considérablement les méthodes de travail de nombreuses entreprises, tous secteurs d’activité ou taille confondus. Cette révolution s’opère aussi bien en matière de modèle économique, de métiers ou encore d’organisation de travail.

Pour rester compétitives et performantes, les entreprises n’ont d’autres choix que d’embrasser ce tournant digital, véritable levier de développement. Et même si nombreuses d’entre elles se tournent peu à peu vers le numérique, de nombreux freins persistent encore.

PayFit, solution de gestion de la paie et de ressources humaines, a réalisé une étude en partenariat avec YouGov auprès d’un panel de 500 entreprises de France. L’objectif ? Mettre en lumière l’état de la digitalisation des TPE/PME dans les régions de France.

Le classement des régions les plus avancées dans la digitalisation : l’Ile-de-France en tête

Au niveau national, 63% des entreprises déclarent avoir amorcé leur transformation digitale. Ce chiffre cache en réalité un paradoxe manifeste au sein des TPE-PME françaises : en effet, 1/3 affirme ne pas avoir amorcé sa transformation digitale, 1/3 affirme l’avoir commencé et enfin 1/3 se dit être très avancé dans ce processus. On observe donc une inégalité en matière de digitalisation au sein des entreprises françaises.

Par ailleurs, les disparités sont également présentes au niveau régional. L’Ile-de-France est la 1ère du classement en termes de digitalisation des entreprises, suivie de la Normandie et du Centre, puis du Nord de la France.

En dernière position du classement, on retrouve le Nord-Ouest de la France, composé du Pays de la Loire, de la Bretagne et du Poitou Charentes.

 

La digitalisation, par où commencer ?

Pour les dirigeants des entreprises ayant amorcé leur transformation digitale, la comptabilité est perçue comme le domaine le plus important à digitaliser, devant la gestion des stocks et la communication.

Bien que les ressources humaines arrivent en 6ème position avec les processus RH et le recrutement (20% chacun), les entreprises prennent de plus en plus conscience de l’importance de digitaliser cette partie pour assurer le développement et l’accélération de leur activité.

"Si ce n'est pas le premier, la moitié des entrepreneurs interrogés pensent que les RH sont un des domaines principaux à digitaliser (51%). Aujourd’hui, on sait que ces processus RH sont très complexes, chronophages et requièrent une attention toute particulière notamment pour la partie juridique, en constante évolution. Pourtant, ils sont essentiels au bon déroulé d’une entreprise et de sa performance. L'ensemble des TPE/PME n'a pas encore pleinement conscience que la transformation digitale peut avoir comme impact positif sur leur entreprise et leur permet à la fois de gagner un temps considérable et en efficacité ! Notre mission est loin d'être finie. Nous avons encore de nombreuses entreprises à accompagner dans leur digitalisation", rappelle Firmin Zocchetto, co-fondateur et CEO de PayFit.

 

Le gain de temps et la productivité, les avantages principaux de la digitalisation

Le gain de temps est largement perçu comme l’avantage principal de cette transformation pour 43% des dirigeants, suivi de la facilitation des démarches administratives (35%), la réduction des coûts d’exploitation et l’amélioration de la performance commerciale (30%).

Ces mêmes bénéfices sont attendus par les dirigeants dans leur transformation digitale future : les entreprises ont conscience que la transition numérique permettra le développement global de l’entreprise et une réduction des coûts opérationnels dans le futur.

A l’échelle régionale, seules les régions du Grand-Ouest parisien, du Grand-Est parisien et du Sud-Ouest ne perçoivent pas le gain de temps comme l’avantage principal de la digitalisation, mais plutôt un moyen de faciliter les démarches administratives ou d’améliorer la performance commerciale.

Le rôle clé des régions dans l'accompagnement des entreprises

En ce qui concerne l’accompagnement de cette transformation digitale, les entreprises françaises sont plutôt partagées. Un peu plus d’un tiers juge ne pas être suffisamment accompagné et estime avoir besoin d’aide supplémentaire, alors qu’une proportion similaire juge être suffisamment accompagnée.

Les régions qui se démarquent en termes d’accompagnement digital sont l’Est et le Sud-Ouest de la France, puisque respectivement 91% et 88% de leurs entreprises estiment être accompagnées. Malgré tout, l'Ile-de-France reste la première région où les TPE-PME sont les plus avancées dans leur transformation digitale, un paradoxe territorial.

Pour les aider dans cet accompagnement digital, 34% des entrepreneurs jugent nécessaire de bénéficier de formations sur le sujet. Et pour 29% des entreprises, les régions ont un rôle à jouer au travers de subventions. Aussi, 24% plébiscitent un accompagnement de la région, par exemple en matière de choix des outils.

Enfin, 28% des dirigeants d’entreprises réclament des conseillers spécialisés et 27% des partages d’expériences d’entreprises ayant amorcé cette digitalisation.

 

 

 A titre d’exemple, la région Nouvelle-Aquitaine propose plusieurs aides destinées aux entrepreneurs, comme par exemple le programme d’aide à la transformation numérique des Très Petites Entreprises en finançant les investissements numériques (ordinateurs, site web, serveurs, logiciels, abonnements SAAS,…) ; ou encore des aides au conseil en stratégie numérique (frais de conseil, diagnostic et stratégie de transformation). Une volonté de la région qui souhaite favoriser toutes les évolutions qui permettront à l’entreprise de transformer son système d’information et d’apporter un service supplémentaire et qualitatif au client final.

Le coût, frein principal à la digitalisation

Pour les 29% d’entreprises françaises qui n’ont pas encore amorcé leur transformation digitale, de nombreux freins persistent encore. Le budget est considéré comme le frein principal à l’échelle nationale (31%). A l’échelle régionale, cela concerne l’Ile-de-France, l’Est, le bassin Méditerranéen, l’Auvergne Rhône-Alpes et le Grand-Est Parisien.

Au-delà de l’aspect financier, les dirigeants appréhendent la complexité du processus et les problèmes liés à la cybersécurité. Ces deux derniers freins apparaissent surtout pour les entreprises qui n'en sont qu'aux prémices de leur transformation (respectivement 31% et 31%).

Pour pallier cela, la région Occitanie par exemple propose à ses entrepreneurs des opérations de transition numérique et de cybersécurité au travers d’actions collectives de sensibilisation et des actions individuelles de conseil et d’accompagnement des TPE/PME (pré-diagnostic de maturité numérique, élaboration de plan d’action personnalisé…), en plus d’aides financières.

Seules les entreprises du Nord et Sud-Ouest de la France accusent principalement un manque interne d’infrastructures, les empêchant de se digitaliser.

« Les PME / TPE prennent progressivement conscience de l'importance d’amorcer un tournant dans le numérique pour rester compétitif, mais elles ont besoin d'être accompagnées pour en comprendre le potentiel. Nos clients nous demandent sans cesse d'automatiser certains processus dans la partie Ressources Humaines et notre objectif est de leur faire gagner du temps pour qu'ils puissent se concentrer sur le développement de leur business », conclut Firmin Zocchetto, co-fondateur de PayFit.

Lire la suite...


Articles en relation