Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] RSE & PME : choisir n’est pas renoncer

Le point de vue de Karima Chauvalon, Directrice des Ressources Humaines, MEGA International

La multitude de labels et d’initiatives en matière de RSE engendre un manque de lisibilité pour les PME. Faire des choix clairs et s’y tenir est toujours plus avantageux que de multiplier les actions RSE sans jamais les faire aboutir. Il s’agit de ne pas confondre renoncement et volonté de porter une vision cohérente fondée sur ses propres atouts.

PME : une politique RSE pragmatique

À l’ère de la communication intensive, les entreprises rivalisent d’ingéniosité dans la course à la responsabilité sociale et environnementale. Objectif : s’accaparer le titre de l’entreprise la plus humaniste et la plus verte possible. Les plus grandes entreprises mondiales sont en tête, poussées par les exigences extra-financières désormais scrutées par les marchés.

Lorsque l’engagement est sincère, la démarche est à saluer. Les moyens mis en œuvre par un grand groupe seront, quoi qu’il advienne, bien supérieurs à ceux d’une PME-TPE. S’engager, c’est essentiel mais l’objectif premier de ces entreprises est avant tout de créer de la valeur dans leur cœur de métier.

Une PME qui s’engage dans une politique RSE se doit d’être pragmatique sans chercher à rivaliser avec les plus grandes organisations : ses enjeux et ses objectifs ne sont pas les mêmes. Elle devra alors se fixer des orientations réalistes en accord avec les valeurs et les convictions qu’elle porte.

Des engagements choisis, suivis et mesurables

L’écueil trop souvent constaté est de multiplier les initiatives RSE sans cohérence globale avec une vision court-termiste, avec des actions décidées dans l’urgence et sans aucun indicateur.

Ce risque est encore plus criant dans les PME, qui, faute de moyens et de ressources pour maintenir les efforts dans le temps, font souvent figure de mauvais élève. Cela peut être frustrant voire être assimilé à du renoncement.

Une PME doit choisir ses batailles, les soutenir, les suivre et en mesurer les bénéfices ou les retards. Elle accroît ainsi sa crédibilité et s’assure de l’efficacité de ses actions tout en les intégrant pleinement à sa stratégie.

Communication RSE : une arme à double tranchant

La RSE demeure un puissant levier de communication : attraction et rétention des talents, bien-être et fidélisation des collaborateurs, renforcement de la marque employeur ou encore développement commercial.

Pour ne pas tomber dans le « greenwashing » ou « socialwashing », il est essentiel d’avoir une vision stratégique structurée et réfléchie. Les PME doivent choisir leurs combats   intelligemment pour mieux soutenir les transformations dont elles ont besoin et communiquer de façon transparente.

Les PME-TPE représentent plus de 7 millions de salariés. Elles jouent un rôle crucial dans la transformation du monde professionnel. Elles ont tout intérêt à mettre en place de bonnes pratiques sociales et environnementales pour devenir les véritables acteurs d’une économie responsable.

Lire la suite...


Articles en relation