Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] RSE / Végétalisation : 1er chantier d'agriculture urbaine pour l'immeuble de bureaux Le Vitalys à Paris 19°

Mandatée par Primonial REIM France et son property manager Sefal Property, la start-up aKagreen s’est vue confier la végétalisation des parties communes de l’immeuble de bureaux Le Vitalys dans le 19e. Un projet d’envergure de 13 000 m² essentiellement articulé autour de l’aménagement d’un gigantesque toit terrasse.

Plantations en quasi pleine terre, potager, prairie fleurie, arbres fruitiers, parcours aromatique et thérapeutique, arbre de plus de 5m de haut … avec plus de 1042 plantes installées en extérieur et toute une réflexion autour de la biodiversité, la start-up signe avec cette réalisation son premier chantier d’agriculture urbaine. Un changement d’échelle significatif dans la taille de ses projets en extérieur avec toujours le même objectif : retisser le lien avec la nature.

Accompagner la nature sans la dompter

Implanté dans le quartier en plein essor de la Porte des Lilas, Le Vitalys est un immeuble de bureaux de 13 000 m² répartis sur 6 étages et 2 niveaux de rez-de-chaussée. Pour le compte de la société de gestion Primonial REIM France, Sefal Property a mandaté aKagreen pour verdir l'actif et ainsi participer à l'amélioration des performances environnementales du Vitalys. Avec une consigne claire : respecter la demande des résidents avec un projet portant haut leurs valeurs. aKagreen relève le défi et voit les choses en grand. L’enjeu : ramener la campagne à Paris et sensibiliser les collaborateurs à la préservation et la protection de la biodiversité en ville.

1er chantier, le toit terrasse de 650 m² 

Sur le toit, la start-up installe différents espaces destinés aux résidents : coin repas, haie comestible, potager, espace détente, parcours pédagogique et thérapeutique sur les tables potagères … le résultat est dense et luxuriant. Au total, pas moins de 1042 plantes ont été installées en extérieur dont 728 sur le toit terrasse. Pour un rendu en quasi pleine terre, la start-up a notamment planté un énorme bac de 7m X 9m dans lesquels plus de 80 cm de substrat permet d’accueillir les plantations dont certains arbres de plusieurs mètres de haut. Pour les parties communes intérieures, on reconnaît la patte d’aKagreen. Plus de 300 plantes ont été installées en hydroculture.

La scénographie végétale a été pensée afin de pouvoir conserver un maximum les végétaux déjà présents sur site. Un “réemploi” naturel qui fait partie d’une végétalisation responsable et qui s’inscrit dans un plan global de gestion différenciée et naturelle des espaces verts pour préserver l’environnement proposé. Des petits gestes au quotidien qui, à grande échelle, sont utiles pour la planète !

« On a vraiment voulu pousser la réflexion autour de la biodiversité au maximum en proposant un espace au côté sauvage maîtrisé. Pour le choix des plantes, on a sélectionné différentes variétés persistantes et rustiques pour offrir un paysage qui va vivre tout au long de l’année entre les différentes périodes de floraison. Le choix des variétés n’a pas été laissé au hasard, nous avons sélectionné des espèces permettant de reconstituer un véritable petit écosystème vertueux et d’accueillir insectes, oiseaux, papillons … une vraie campagne en plein Paris ! », explique James - co-fondateur d'aKagreen.


Entretien, animations et ateliers

Moyennant un abonnement, les mains vertes d’aKagreen viendront entretenir les plus de 1 300 plantes au total.
Afin d’amener les résidents à s’approprier les lieux, la start-up a également à charge l’organisation de différentes animations autour du végétal proposées gratuitement. Au programme : cueillette des fruits et légumes du potager, ateliers divers pour apprendre à planter, tailler, s’occuper des végétaux. « Les ateliers sont financièrement pris en charge par la société de gestion Primonial REIM France, afin d'offrir à ses résidents un service complémentaire et un cadre de travail le plus agréable possible. On a énormément travaillé sur les usages et la façon dont on peut amener le public à prendre possession des lieux afin que cette terrasse devienne un lieu de vie à part entière », conclut James.

Fidèle à son ambition d’accompagner une reconnexion à la nature de façon importante et concrète, aKagreen signe ici son premier projet d’agriculture urbaine. Un nouveau cap pour la start-up qui espère concrétiser la réalisation d’une dizaine autres projets extérieurs d’ici la fin de l’année.

Lire la suite...


Articles en relation