Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] Comment minimiser les effets du jet-lag ?

Par Véronique Mignano, conceptrice et PDG de Cosifly

Zanzibar, Tahiti, Rio De Janeiro…. des noms qui nous font rêver, mais qui sont synonymes de « bout du monde » et indubitablement de « jet lag ». Alors pour ne pas trop perturber notre horloge biologique, il existe quelques astuces pour apprivoiser les effets négatifs du décalage horaire.

Ça y est ! Votre vol long-courrier est booké et cette fois, vous ne commettrez plus les mêmes erreurs que la dernière fois car les effets du jet-lag, vous les avez déjà subis : fatigue, insomnie, irritabilité, douleurs musculaires, maux de tête… sans compter les cernes, les traits tirés et le teint terne ! Vous allez donc anticiper et préparer votre organisme en douceur pour que vos premiers jours à destination ne soient pas gâchés en arrivant complètement exténué.

Avant le grand départ

Si votre séjour n’excède pas 3 jours, ne changez rien à vos habitudes et conservez l’heure de votre lieu de départ. Au-delà, 3 ou 4 jours avant votre départ décalez votre horaire de coucher d’une ou deux heures plus tôt si vous partez vers l’est et au contraire, une ou deux heures plus tard si vous allez vers l’ouest. Ceci vous permettra de vous adapter au fuseau horaire de votre destination et de mieux synchroniser ce nouveau rythme d’alternance entre les phases du jour et de la nuit.

Durant le vol (ou A bord de l’avion)

Réglez votre montre sur l’heure de destination ; vous mentaliserez ainsi votre nouvel horaire pour vous mettre au rythme du pays où vous allez atterrir, en adaptant vos heures de repas et de sommeil. Si vous atterrissez en soirée, évitez de trop dormir dans l’avion, pour faire une vraie bonne nuit en arrivant. Mais si vous arrivez le matin, efforcez-vous dormir durant le vol, mais jamais plus de 8 heures. Pour cela, évitez le café car il perturbe le sommeil, ainsi que l’alcool qui déshydrate et altère la respiration. Pour mettre toutes les chances de votre côté, isolez-vous au maximum des nuisances sonores et lumineuses en utilisant un masque de repos et des bouchons d’oreilles.

Deuxième point essentiel après le sommeil, l’alimentation ! Pensez à manger léger pour ne pas perturber votre organisme, qui est déjà fortement mis à contribution. Vous risqueriez de mal digérer à cause de l’inconfort postural souvent ressenti et de la pressurisation de la cabine. Et surtout, hydratez-vous ! Vous devriez boire jusqu’à 2 litres d’eau pour un voyage d’une dizaine d’heures.

Niveau confort, n’oubliez pas d’emporter à bord un petit « kit d’échantillons bien-être » pour nourrir votre peau (crème, baume à lèvres, masque hydratant, lotion tonique, etc.) et n’embarquez pas sans votre accessoire de voyages préféré, qui vous aidera à adopter une meilleure position posturale et à trouver le sommeil plus facilement. Adoptez un coussin de nuque, un tour de cou ou un coussin lombaire selon le besoin de confort recherché. Il en existe beaucoup sur le marché, le tout est de trouver le bon, celui qui vous procurera le maximum de bien-être au niveau des cervicales, des dorsaux, des lombaires.

A votre arrivée à destination

Synchronisez votre horloge biologique à l’horaire du pays en vous calant par rapport au soleil. S’il fait nuit à votre arrivée, mettez-vous au lit directement même si pour votre corps, « il fait encore jour ». Ne mangez pas (ou bien très légèrement) car la température du corps augmente pendant la digestion et ceci ne favorise pas l’endormissement. Si au contraire, vous arrivez le matin mais que votre organisme ne demande qu’à aller dormir, ne succombez pas à la tentation de vous enfermer dans votre chambre d’hôtel mais au contraire, restez dehors à la lumière du jour et occupez votre journée le plus agréablement possible.

A votre retour chez vous

Si possible, prévoyez 2 jours de repos avant de reprendre le travail afin de retrouver votre rythme biologique normal. Pour vous réadapter à l’heure française, si vous rentrez d’un pays asiatique, gardez votre corps au repos, ne pratiquez pas d’activité physique, et évitez la lumière du matin. Si en revanche vous revenez d’un voyage à l’ouest, mettez-vous au soleil le plus tôt possible, bougez, faites un peu de sport.

En suivant ces quelques conseils, vous aurez géré au mieux les effets néfastes du jet-lag et vous serez fin prêt à partir jusqu’au bout de la terre en ménageant votre horloge biologique et en profitant des tous premiers moments de votre séjour.

Lire la suite...


Articles en relation