Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Finance pour la paix : 10 ans de Partenariat Mirabaud / Interpeace          

En 2011, un partenariat de long terme s’est noué entre Interpeace – organisation internationale de consolidation de la paix – et Mirabaud.

Alors qu’un mouvement global sans précédent imprime sa marque sur la finance durable, les efforts de paix doivent être aussi au centre des préoccupations. Vecteur essentiel pour le développement durable, la paix favorise la stabilité, la croissance et la prospérité des pays. Sans paix, pas de croissance économique et sans croissance économique inclusive, pas de paix durable.

Les zones de conflit sont de plus en plus nombreuses. Elles concernent aujourd’hui près de 57 pays considérés comme fragiles, soit 1,8 milliard de personnes en 2021 (2,3 milliards en 2030) ou 85% des populations les plus pauvres du monde. Près d’un tiers des habitants de notre planète sont confrontés à des situations de conflits et donc de pauvreté et de misère économique.

« Trop souvent, la fragilité et les conflits récurrents empêchent toute avancée soutenue de développement dans ces pays. Pire, ils dissuadent les investissements. Il est essentiel de pouvoir mieux lier le travail de paix (l’objectif de développement durable numéro 16) et les investissements privés », explique Scott Weber, le président d’Interpeace.

C’est dans ce contexte, qu’il y a 10 ans, Mirabaud et Interpeace ont bâti un partenariat innovant par la mise en place d’un fonds de partage investissant dans les pays émergents. « Ces pays peuvent être porteurs d’une croissance importante mais celle-ci peut être freinée, voire empêchée par des conflits récurrents. Il nous paraissait donc naturel de nouer un partenariat avec une organisation comme Interpeace qui appuie des processus de paix endogènes et favorise ainsi les conditions d’une paix et de stabilité durables », poursuit Lionel Aeschlimann, CEO de Mirabaud Asset Management.

« Ce soutien stratégique de Mirabaud et de ses clients a permis de répondre concrètement à des situations de vulnérabilité et de pouvoir être plus réactifs lorsqu’il le fallait », précise Scott Weber.

Via un fonds de partage, Mirabaud permet à ses clients d’orienter une partie des profits vers Interpeace tandis que le gérant d’actifs fait de même d’une partie de ses frais.

« Nous sommes fiers de soutenir Interpeace depuis 10 années. Ce partenariat permet de fédérer nos clients et le groupe Mirabaud autour d’une démarche commune », poursuit Lionel Aeschlimann. « Un soutien sur la durée est fondamental dans le cadre des processus de paix. Cette structure de fonds alliant performance et durabilité permet aux investisseurs souhaitant atteindre cet objectif, d’avoir un accès facilité vers cette cause de la paix », résume Lionel Aeschlimann. « Genève, de par son expertise financière et internationale, peut jouer un rôle central dans ce défi », ajoute-t-il. 

Dix ans après la mise en place de ce partenariat, un mouvement combinant finance et durabilité est désormais bien établi comme en témoigne la tenue à Genève de la Conférence Building Bridges du 29 novembre au 2 décembre prochain. « En mettant en place ce mécanisme il y a dix ans, Mirabaud a fait preuve d’une véritable vision sur la manière dont la finance peut soutenir des efforts de paix et nous sommes heureux de pouvoir continuer sur cette lancée », explique Scott Weber. Interpeace dévoilera en effet les contours de son initiative « Finance pour la Paix » lors d’un panel le 1er décembre dans le cadre de Building Bridges. Ce projet vise à continuer à rapprocher les mondes de la finance, du développement et de la paix et se déclinera dans une plateforme de collaboration, d’action et de recherche afin de développer de nouveaux produits financiers favorables à la paix. Objectif : contribuer à un véritable marché mondial d’investissement de la paix.

Fondée en 1994 par l’ONU, Interpeace est une organisation internationale pour la consolidation de la paix basée à Genève. Elle soutient des processus de paix endogènes dans plus de 20 contextes et appuie la communauté internationale et en particulier les Nations Unies pour renforcer leurs stratégies d’interventions dans les contextes fragiles.

Son objectif est de soutenir les communautés afin qu’elles puissent résoudre elles-mêmes leurs conflits et parvenir à une paix durable, sans imposer de solutions venant de l’extérieur dans les pays affectés.

Lire la suite...


Articles en relation