Connexion
/ Inscription
Mon espace
Questions de gestion
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Question de Gestion] Epargne : couple rendement / convictions, une stratégie gagnante en 2022 ?

Par Vincent Cudkowicz, Directeur Général de bienprévoir.fr et Primaliance

Trouver le bon équilibre entre la raison et la sensibilité pour construire son portefeuille d’investissement. Cette difficile équation tend à se rependre chez les épargnants qui sont de plus en plus nombreux à vouloir investir en accord avec leurs convictions. Il faut inventer le couple rendement / convictions.

Les Français ont épargné près de 200 Md€ depuis mars 2020, déclenchement de la crise sanitaire. Les Français épargnent, thésaurisent, mais n’investissent pas plus qu’à leur habitude.

Pour que nos concitoyens investissent, il faut désormais réunir deux conditions supplémentaires et incontournables : croire en l’avenir et le faire en accord avec ses convictions.

Le rendement, la performance ou encore la volatilité et la liquidité des placements ne sont plus les seuls facteurs à intervenir dans la prise de décision des investisseurs. Le succès des placements durables qui prennent en compte des facteurs extra-financiers dans les décisions d’investissement montrent l’intérêt croissant des investisseurs pour les placements dont l’impact peut être mesuré. Plus largement, les fonds thématiques offrent une visibilité renforcée auprès des épargnants en se positionnant sur des mégatendances qui reflètent des évolutions profondes de nos sociétés.

Un mode de gestion disruptif

En substance, les fonds thématiques investissent sur les secteurs les plus prometteurs en termes de croissance en répondant aux enjeux et aux besoins du monde de demain. Cet exercice proactif dans la construction d’un portefeuille impose aux gérants des fonds d’identifier les changements structurels tant sur le plan social qu’économique qui impacteront nos sociétés dans un avenir plus ou moins éloigné.

Dès lors, il n’est pas étonnant que cette méthode d’investissement se positionne sur les enjeux environnementaux. De plus en plus de fonds durables, dont certains sont labélisés ISR, utilisent cette stratégie d’investissement pour répondre aux enjeux immédiats et à très long terme du changement climatique et de la nécessité de faire évoluer notre modèle de développement.

Mais la gestion thématique ne doit pas se limiter aux seuls enjeux environnementaux. Elle répond d’abord à la notion de progrès en soutenant les initiatives privées qui par leur créativité vont développer les solutions de demain que ce soit dans la technologie, le numérique, la santé, la robotique, la réflexion sur les smart cities ou encore les transports. Les domaines et les secteurs d’application de la gestion thématique sont illimités.

Avoir confiance en l’avenir

Flécher l’épargne des Français vers des placements qui misent sur des technologies de rupture et des évolutions sociétales dont les contours sont encore difficilement identifiables astreint les gestionnaires d’actifs à un travail pédagogique auprès des épargnants.

L’investissement dans les fonds thématiques nous oblige à avoir confiance dans notre capacité commune à nous adapter, à imaginer les outils et les technologies qui nous permettront de mieux vivre dans le futur. En cela, un simple regard sur le chemin parcouru depuis la révolution industrielle du 19e siècle suffit à démontrer la capacité d’innovation de l’humanité dans tous les domaines. Plus récemment, la mobilisation des chercheurs et de moyens financiers ont permis de circonscrire la pandémie en développant la technologie des vaccins à ARN messager dont les champs d’application dépassent la Covid-19. La mobilisation de tous les acteurs, y compris des épargnants, qui partagent une même conviction dans un objectif commun permet de relever les défis.

Les fonds thématiques : donner du sens à son épargne

Dès lors, les fonds thématiques, par leur spécialisation dans un domaine, sont une réponse à la volonté d’incarner la conviction des épargnants. En effet, la multiplicité des fonds thématiques offre une opportunité aux épargnants d’investir leur épargne dans les placements qui sont majoritairement exposés sur les sujets qu’ils connaissent et qui leur semblent décisifs.

Plusieurs sociétés de gestion proposent une large gamme de fonds thématiques. Parmi ceux-ci la thématique de l’eau revêt un caractère particulier lié à son aspect vital, la croissance démographique et au changement climatique. La préservation de cette ressource et de son accessibilité est l’un des enjeux majeurs des prochaines décennies. Le domaine de la santé revêt aussi une importance singulière. La pandémie et le vieillissement des populations ont mis en lumière la nécessité de renforcer les investissements dans la recherche et le développement des infrastructures sanitaires. Des fonds « santé » investissent, par exemple, dans des protocoles innovants développés par des grandes entreprises et des biotechs qui permettront de mieux soigner certaines pathologies.

Les fonds thématiques, par l’expertise des gestionnaires, offrent une diversité sectorielle et géographique en sélectionnant les entreprises les plus aptes à générer de la valeur tout en œuvrant à la définition d’un monde responsable. A travers la gestion active, l’épargnant peut ainsi jouer un rôle dans l’évolution des secteurs qui lui tiennent à cœur, et participer in fine au développement de la société.

Lire la suite...


Articles en relation