Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] Seules 24% des entreprises européennes contrôlent les émissions de carbone de leurs fournisseurs

À l’occasion de la COP26, de nombreuses entreprises ont promis d’atteindre la neutralité carbone, mais les fournisseurs dénoncent l’absence de collaboration en matière d’initiatives écologiques.

Une étude d’Ivalua, acteur à l’international en solutions cloud de gestion des dépenses, a révélé que très peu de fournisseurs européens font l’objet d’évaluations régulières de leurs pratiques en faveur de la durabilité. En effet, moins d’un quart d’entre eux (24%) sont soumis à des mesures fréquentes de leurs émissions de carbone. L’étude souligne également le fait que la plupart des entreprises ne communiquent pas à l’échelle de toute la chaîne d'approvisionnement pour encourager les initiatives écologiques. À peine un fournisseur sur 10 (10%) déclare que les entreprises incluent systématiquement des clauses relatives au développement durable dans les contrats et les accords.

L'étude, menée par Coleman Parkes, a interrogé des fournisseurs basés en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Suisse et a examiné comment la collaboration peut booster les actions en faveur de l’environnement. Cette étude montre qu’il est nécessaire d’agir davantage dans toute la chaîne d'approvisionnement pour évaluer et mesurer régulièrement la crédibilité écologique. En effet, seul un petit pourcentage de fournisseurs affirme que les entreprises leur appliquent systématiquement des mesures d’évaluation en fonction de critères environnementaux tels que la pollution de l’air (22%), la pollution de l’eau (21%) et la déforestation (20%).

En France tout particulièrement, la neutralité carbone est devenue en quelques années le summum de l’action climatique. Nous promettons en effet de l’atteindre d’ici à 2050. Alors que La France remporte la sixième place au classement des pays mondiaux les plus avancés pour atteindre cet objectif, notamment grâce à son mix énergétique, l’enjeu est bien plus large, il faut également décarboner l’ensemble des entreprises. Selon une étude publiée en mars dernier, l'empreinte carbone cumulée de vingt-sept multinationales françaises totaliseraient plus de quatre fois les émissions territoriales de la France.

« À l’heure où la durabilité domine les ordres du jour gouvernementaux et publics, les entreprises s’engageant sur la neutralité carbone se multiplient. Cependant, les mots ne suffisent pas. Les entreprises doivent agir et s’assurer que les efforts en faveur de l’environnement ne restent pas confinés en interne afin de limiter les émissions de carbone et d’éviter l'éco blanchiment. Sachant que les émissions directes de la plupart des entreprises sont plusieurs fois inférieures à celles de leur chaîne d’approvisionnement, il est primordial qu’elles collaborent avec leurs fournisseurs immédiats et les sous-traitants pour encourager l’amélioration des pratiques environnementales », souligne Alex Saric, Directeur Marketing d’Ivalua.

Les fournisseurs ont un rôle important à jouer pour affronter le changement climatique. Cependant, beaucoup d’entre eux estiment ne pas disposer des outils d’achats adéquats pour concrétiser leur mission. 7 sur 10 environ (69%) des répondants indiquent ainsi que la collaboration avec les acheteurs en matière de durabilité devrait être plus facile.

Par ailleurs, plus d’un tiers des fournisseurs pensent que leur capacité à partager l’information (35%) et à collaborer avec les acheteurs sur les améliorations (35%) augmenterait considérablement leur capacité à réussir leurs initiatives écologiques.

« Les fournisseurs ont un rôle vital à jouer pour atténuer l’impact sur l’environnement, mais il incombe aux entreprises de leur donner les bons outils pour booster les initiatives écologiques. Cela implique de communiquer régulièrement avec les fournisseurs, d’évaluer leurs efforts et de leur offrir la flexibilité nécessaire pour proposer des solutions innovantes », conclut Alex Saric. « En adoptant une approche intelligente des achats, les entreprises peuvent faciliter la collaboration et accéder à des informations concrètes leur permet de mettre en place des améliorations continues et d’atteindre les objectifs en matière d’émissions de CO2. Il existe également un véritable impératif métier lié à la réalisation des objectifs de durabilité. Pour les entreprises respectueuses de l’environnement, c’est une opportunité de renforcer la réputation de leur marque, d’augmenter les ventes et d’acquérir un atout par rapport à des concurrents moins écologiques. »

Télécharger ICI le Rapport 2021 d’Ivalua sur les relations avec les fournisseurs, « Vers une durabilité accrue de la chaîne d’approvisionnement - Comment renforcer les attitudes écologiques en collaboration avec les fournisseurs ».


Données complémentaires du rapport

  • 76% des fournisseurs interrogés pensent que la durabilité donnera à leur organisation un avantage concurrentiel.
  • 67% des fournisseurs interrogés conviennent que les acheteurs devraient collaborer davantage avec les fournisseurs sur les initiatives de durabilité.
  • 57% des fournisseurs interrogés sont convaincus que les acheteurs opteraient pour une option durable plutôt qu'une option moins chère.

 

Lire la suite...


Articles en relation