Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Les Français, le logement et la santé

La crise sanitaire a mis en exergue la place fondamentale qu’occupe le logement dans la vie des Français, mais également l’impact de celui-ci sur leur santé. Par le biais de cette étude, Cogedim s’est attaché à explorer et analyser le rapport étroit qu’établissent les Français entre leur logement et leur santé. L’enquête s’intéresse aussi aux solutions à déployer au sein des logements pour répondre aux attentes des Français en matière de santé.

Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 2 533 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Pour Vincent Ego, Directeur général Cogedim : « Nous savions déjà que la santé dans le logement était devenue un enjeu majeur pour les Français. C’est pourquoi nous avons lancé en juin dernier 10 engagements pour des logements qui prennent soin de leurs habitants. L’étude menée avec OpinionWay révèle aujourd’hui la mesure de cet enjeu, supérieure encore à ce que nous imaginions. Plus de 8 Français sur 10 considèrent que leur habitat a un impact important sur leur santé, dans toutes ses composantes : physique, mentale et sociale.  Bien avant la superficie, le prix ou la sécurité, l’amélioration de la santé dans le logement est la première raison qui pourrait inciter les Français à déménager. De la même façon, un Français sur deux se dit prêt à payer plus cher pour avoir un logement plus sain. Les enseignements de cette enquête confirment la vision stratégique de Cogedim et nous encouragent à poursuivre et amplifier notre démarche d’engagement. A travers cette étude, nous voulons développer la prise de conscience à l’échelle de l’ensemble des acteurs de l’immobilier et que cela contribue à desserrer les freins à la construction. Le logement neuf est en effet un levier essentiel pour accélérer le déploiement des solutions santé dont les Français ont besoin aujourd’hui. Nous avons collectivement la responsabilité d’agir. »


Principaux enseignements de l’étude

1/ Huit habitants de la Nouvelle Aquitaine sur dix affirment que leur logement a un impact majeur sur leur santé.

- Ils passent une grande partie de leur temps dans leur logement :

  • ▪ 15 heures par jour en moyenne la semaine.
  • ▪ 17 heures par jour en moyenne le week-end.

- Une prise de conscience forte de l’impact du logement sur la santé, renforcée par la crise sanitaire :

  • ▪ 82% estiment que leur logement a un impact important sur leur santé
  • ▪ 71% considèrent que la crise sanitaire leur a fait prendre conscience de l'importance de leur logement pour leur santé.

- 9 sur 10 reconnaissent que la qualité du logement a un impact fort sur les 3 piliers de la santé selon la définition de l’OMS : santé physique, mentale et sociale (respectivement 91%, 91% et 94%)

  • Santé physique : Pour 73% des habitants de la Nouvelle Aquitaine, la qualité du logement a un impact positif sur leur santé physique en général, sur leur sommeil (72%), leur santé respiratoire (70%) et sur leur résistance aux maladies (70%).
  • Santé mentale : 80% des habitants de la Nouvelle Aquitaine estiment que la qualité du logement contribue à leur bien-être général, 69% qu’elle a également des répercussions favorables sur leur niveau de stress.
  • Santé sociale : 8 habitants sur 10 (80%) estiment que la qualité de leur logement est source d’une meilleure qualité de vie, 69% estiment qu’elle a un effet positif sur les relations avec les autres.

- Près de 1 sur 2 (44%) se dit prêt à payer plus cher pour avoir un logement plus sain

2/ La santé dans le logement, une préoccupation non satisfaite pour une majorité des habitants de la Nouvelle Aquitaine

- 4 sur 10 (39%) seraient prêts à déménager pour améliorer leur santé. Une raison de déménager qui arrive bien avant la superficie du logement (23%) ou son prix (11%)..

  • ▪ 60% en vue d’améliorer leur santé sociale.
  • ▪ 50% pour leur santé morale.
  • ▪ 48% pour leur santé physique.

et 20% des habitants de la Nouvelle Aquitaine se disent prêts à déménager pour occuper un logement éco-conçu.

3/ La qualité de l’air, les espaces verts et la maîtrise de la température sont les composantes phares d’un logement sain

- Pour 72% des habitants de la Nouvelle Aquitaine, la qualité de l’air est, de loin, le premier critère d’un logement sain. Sont évoqués ensuite : la présence d’espaces extérieurs (45%), une bonne isolation thermique (40%) et le fait d’habiter dans un logement calme (38%).

- Composantes santé sur lesquelles les habitants de la Nouvelle Aquitaine ont le ressenti le plus négatif dans leur logement : avoir trop chaud en été (76%) et trop froid en hiver (54%), les nuisances sonores (60%), le manque de place (48%) et de lumière (42%).

4/ Solutions à mettre en œuvre pour améliorer la santés dans le logement

- L’amélioration de la qualité de l’air et la maîtrise de la température représentent des mesures prioritaires pour rendre le logement plus sain :

  • ▪ 54% estiment qu’améliorer la qualité de l’air est la mesure prioritaire pour rendre son logement plus sain.
  • ▪ 38% effectueraient en priorité des changements pour maîtriser la température de leur logement.
  • ▪ 28% ajouteraient des espaces extérieurs.

5/ Les professionnels de l’immobilier considérés comme les premiers responsables de l’amélioration de la santé dans le logement

- Pour près de la moitié des habitants de la Nouvelle Aquitaine, les professionnels de l’immobilier sont les premiers acteurs de l'amélioration de la santé dans le logement, 37% considèrent qu’il en va de la responsabilité de chaque habitant et 17% des pouvoirs publics.


Retrouver
ICI les 10 engagements de Cogedim répondant aux nouvelles attentes des Français.

Lire la suite...


Articles en relation