Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] L’économie française est en pleine reprise

Selon l’Observatoire Nortia du Conseil Financier Indépendant, l’économie française est en pleine reprise, opérant des changements adéquats dans les allocations afin de répondre aux incertitudes du marché, grandissante sur la période. Construit sur la collecte (versements initiaux et complémentaires) et sur les mouvements d’arbitrage des quelque 1000 Conseillers en Gestion de Patrimoine (CGP) actifs de Nortia, l’Observatoire Nortia brosse un panorama dynamique de leur activité en assurance-vie et comptes-titres.

« La reprise de l’économie au 1er semestre s’est traduite par une accélération des campagnes d’arbitrage dans les contrats d’assurance-vie. Cela a permis d’opérer les changements adéquats dans les allocations, pour répondre aux incertitudes du marché grandissantes sur la période. Le 3ème trimestre a, pour sa part, été marqué par des marchés financiers où l’attentisme et le manque de direction ont laissé les CGP adopter une posture plus défensive dans leur gestion », explique Philippe Parguey, Directeur Général de Nortia.

« Dans ces périodes sans réelle direction, il est logique de voir les CGP s’orienter vers des supports à faible volatilité et présentant des pertes maximales contenues. Ceci leur permet de se prémunir contre d’éventuelles mouvements brusques de marché. Les fonds obligataires en profitent légèrement, en attirant 16% de la collecte brute. En dépit de cette approche plus défensive, 20% de la collecte brute reste tout de même orientée vers des fonds actions », poursuit Adrien Lhermitte, Directeur de l’Ingénierie Financière de Nortia.


T1 et T2 boostés par la relance économique, T3 marqué par l’inflation et les incertitudes

Assurance-vie

  • En termes de collecte brute en assurance-vie, le premier semestre 2021 est marqué par une collecte en hausse sur les unités de comptes (UC). 62% de la collecte brute est ainsi orientée vers les unités de compte (contre 38 % en fonds euros) au premier trimestre. Un record depuis le lancement de l’observatoire Nortia, qui a perduré au T2 (59% de la collecte brute en UC) mais qui a légèrement fléchi au T3, en raison du climat d’incertitude sur les marchés (inflation, hausse des taux, hausse du prix des matières premières, nouvelles en provenance de la Chine...). Les épargnants ont alors adopté des stratégies plus défensives avec des prises de positions davantage sécurisées (48% de fonds euros au 3e trimestre).
    Concernant les unités de compte, elles sont en léger recul sur les premiers mois de l’année. Les supports immobiliers sont davantage plébiscités sur le 3ème trimestre, car plus résilients à l’inflation, et notamment via les SCI, qui présentent une volatilité plus contenue que les OPCI, moins de frais à l’entrée que les SCPI et qui permettent de s’exposer à la classe immobilière au sens large.

  • En termes d’arbitrages sur le stock en assurance-vie, le taux de rotation permettant de mesurer l’intensité de l’activité des CGP montre une bonne dynamique sur le premier semestre avec des taux atteignant 3,6 % et 3,8 % de turn over. Le 3e trimestre, bien que traditionnellement plus calme en termes d’activité, montre tout de même une reprise, avec une réallocation des actifs en hausse de +1,20 points par rapport au 3e trimestre 2020.
    Les produits structures ont été en nette augmentation sur la période, notamment lié aux bons points d'entrées de 2020 qui ont permis de nombreux rappels des produits au cours du T2 2021.


Comptes-titres

  • Les compte-titres continuent à être largement plébiscités par les CGP, notamment sur les neuf premiers mois de l’année afin de saisir des opportunités sur les produits structurés.

 

Lire la suite...


Articles en relation