Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] La pandémie continue de saper le moral des dirigeants français

Bupa Global, l'assureur santé premium, publie les dernières conclusions de son Executive Wellbeing Index 2021

- Ce nouveau rapport mondial révèle que les dirigeants français souffrent d'épuisement professionnel, avec des pensées autodestructrices en hausse et qui nuisent aux autres.

- Un plus grand nombre de décideurs se sont tournés vers des professionnels de la santé et vers leur assurance pour obtenir un soutien au cours des 12 derniers mois

- Le travail flexible favorise l'intégration sur le lieu de travail et le bien-être des employés

- Le Executive Wellbeing Index 2021 de Bupa Global révèle les plus grandes tendances en matière de bien-être à la maison et au travail pour l'année à venir

- Les dirigeants français continuent de ressentir l'impact de la pandémie sur leur bien-être, avec près de neuf sur dix (88%) signalant une santé mentale fragile au cours des 12 derniers mois. Il s'agit d'une augmentation de près de 18% par rapport à 2020. Selon l'indice à l’échelle mondiale, les chefs d'entreprise français sont les deuxièmes les plus touchés par les troubles de santé mentale.

- Les symptômes qui reviennent le plus sont les troubles du sommeil (40%), la colère ou l'impatience (34%) et le manque d'énergie et la fatigue (33%). 

Prendre soin de soi, une priorité

La quasi-totalité (92%) des dirigeants français ont essayé des stratégies pour prendre soin d’eux-mêmes et relever les défis liés à la santé mentale et au bien-être. Ainsi, plus d'un tiers (36%) se sont tournés vers l'exercice physique pour gérer ou prévenir les troubles de santé mentale et près de deux sur cinq (37%) ont changé leurs habitudes alimentaires.

L’accent mis sur le “self-care” devrait se poursuivre, car la grande majorité (99%) des dirigeants d'entreprise français prévoient d'apporter des changements positifs à leur santé sur le long terme. Il s'agira notamment de perdre activement du poids (34 %), de passer plus de temps avec leur famille et leurs amis (34%) et de faire de l'exercice plus régulièrement (33%).

Un point positif : les dirigeants sont également plus nombreux à rechercher le soutien d'un médecin ou d'un professionnel de la santé pour discuter de leurs préoccupations : 31% l'ont fait en 2021, contre 21% en 2020.

Selon Sheldon Kenton, Directeur Général de Bupa Global : « L’Index montre que la pandémie continue de peser lourdement, et de plus en plus lourdement, sur la santé, en particulier sur la santé mentale. Compte tenu de ce que nous avons vécu l'année dernière, il n'est pas surprenant que les dernières données révèlent une augmentation du nombre de dirigeants en mauvaise santé mentale. Mais ce qui inquiète le plus, c'est la profondeur de la détresse. Plus d'un décideur français sur dix déclare avoir des pensées d'autodestruction, ce qui n’apparaissait pas dans notre Index l’année dernière. Il est malgré tout encourageant de constater que les gens prennent davantage de mesures préventives pour améliorer leur santé mentale et leur bien-être et qu’ils développent une vision plus globale de leur santé. »

En dehors de leurs propres besoins de santé, les dirigeants français ont l'intention de s’impliquer davantage pour soutenir la santé mentale et le bien-être de leurs employés. Il s'agit notamment de fournir une assurance médicale privée couvrant la santé mentale (34%), de faire de la santé mentale une responsabilité du conseil d'administration (30%), d'introduire de nouvelles fonctions axées sur la santé mentale et le bien-être (24%).

Le travail flexible crée un environnement de travail plus inclusif et augmente le bien-être des employés

Le pouvoir à long terme du travail flexible comme moyen de favoriser l'intégration et le bien-être des employés est également reconnu en France. Deux dirigeants français sur cinq (37%) déclarent que le travail flexible est essentiel pour améliorer l'engagement et le bien-être des employés - et qu'il s'agit d'un élément qu'ils considèrent plus important que des salaires compétitifs (27%) et l'empathie du management et des collègues (31%).

Les entreprises et les conseils d'administration français devraient également devenir plus ouverts et inclusifs grâce au travail flexible. Plus d'un quart d'entre eux (28 %) affirment que cela a déjà aidé leur organisation à recruter des talents plus diversifiés.

La santé des femmes semble également être une priorité plus importante en France que dans toute autre région du monde. Un quart (25%) des top managers français prévoient de mettre davantage l'accent sur la santé des femmes au cours des 12 prochains mois. Ce chiffre est nettement plus élevé que sur des marchés comme les États-Unis (10%), le Royaume-Uni (9%) et les Émirats arabes unis (8%).

L'assurance, un allié plébiscité - les demandes de soutien augmentent

La santé mentale et le bien-être étant au cœur des préoccupations, l'Index révèle que les dirigeants français reconnaissent de plus en plus les avantages d'une assurance médicale privée. Un sur cinq (21%) a demandé l'aide de son assureur santé pour ses symptômes de santé mentale au cours des 12 derniers mois, soit une augmentation de 38% par rapport à 2020.

Deux tiers des dirigeants (69%) prévoient également désormais de souscrire une assurance médicale privée supplémentaire pour eux-mêmes ou leur famille au cours des douze prochains mois. Interrogés sur leurs attentes au niveau d’un plan d'assurance médicale postpandémie, plus d'un tiers (34%) souhaiteraient davantage de services médicaux digitaux et 24% souhaiteraient avoir accès aux dernières innovations et traitements médicaux.

Sheldon Kenton conclut : « Bupa Global s'engage à soutenir les dirigeants, leurs proches et leurs collaborateurs en investissant et en actualisant continuellement ses services de santé et de bien-être préventif. Notre proposition de soins virtuels mondiaux permet aux gens d'accéder à des médecins internationaux où qu'ils soient dans le monde. Nous avons récemment supprimé les limites de durée de vie dans nos plans pour les traitements de santé mentale en hospitalisation et en hospitalisation de jour, et nous incluons désormais la couverture du TDAH, de la dépendance et des blessures auto-infligées dans les prestations de nos plans. Nous proposons également une gamme de services de santé préventive et de bien-être, conçus pour permettre aux clients, à leurs familles et à leurs employés d'adopter une approche plus globale de la gestion de leur santé. »

Lire la suite...


Articles en relation