Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Panorama de la digitalisation : des disparités qui persistent

Une enquête YouGov pour Yousign

Forte de sa levée de fonds de 30 M€ le mois dernier, Yousign se donne pour mission de démocratiser la signature électronique auprès des indépendants, TPE, PME et ETI en France et en Europe. Afin de mieux comprendre son objectif, Yousign a fait appel à YouGov pour dresser un panorama de la digitalisation en France.

Même si les confinements successifs ont propulsé de nombreuses entreprises à sauter le pas de la digitalisation, les disparités demeurent fortes. En effet, en fonction de la taille de l'entreprise, de sa structure, les besoins des entreprises ne sont pas les mêmes, et l'humain y a une place prépondérante. D'un freelance à une ETI, le panorama de la digitalisation de YouGov pour Yousign rappelle que les besoins diffèrent largement d'une structure à une autre, et que sur ces cibles-là, les nouvelles technologies doivent avant tout permettre de renforcer les liens humains entre les entreprises et ses partenaires et clients.

Les indépendants, une cible hétérogène

Ainsi, les chefs de microentreprises (1 employé) sont très partagées quant aux bénéfices de la digitalisation. D'un côté 39% d'entre eux déclarent que la dématérialisation est un enjeu majeur pour leur entreprise et plus d'un entrepreneur sur trois réalise, a réalisé ou prévoit de réaliser un projet de digitalisation. Parmi les bénéfices attendus se retrouvent en premier lieu l'amélioration de l'efficacité (27%), la réduction des coûts de gestion (26%) et la réduction de l'impact carbone de l'entreprise (20%), à confronter avec seulement 9% de réponses liant la dématérialisation avec une possible hausse du chiffre d'affaires. Du côté des risques 35% de répondants à la tête d'une microentreprise ne voient aucun risque à la dématérialisation.
Mais en parallèle, 15% d'entre eux déclarent qu'ils ne sont pas du tout d'accord avec le constat selon lequel la dématérialisation serait un enjeu majeur. Nous notons une grande fraction des indépendants (33%) qui n'ont pas d'avis sur ce sujet. 45% d'entre eux ne voient aucun bénéfice de la dématérialisation pour leur activité et 43% constatent qu'il n'y a pas de projet de digitalisation dans leur structure. 34% mettent en avant cependant les risques liés à la sécurité des données et à la déshumanisation des relations, et 26% trouvent que la dématérialisation expose à une dépendance trop forte vis-à-vis d'outils tiers.

Selon Alice Brune, Customer Service Director chez Yousign : « L'étude de YouGov montre avec précision que les indépendants représentent un groupe très hétérogène. Un freelance, un commerçant et un artisan n'auront pas les mêmes besoins. C'est bien pour cela que les réponses doivent être adaptées à chaque métier, car en fin de compte une dématérialisation bien menée est bénéfique à l'entreprise de toute taille, même celle qui ne signe que quelques documents par mois. »

Plus d’une TPE sur deux convaincue par la dématérialisation

Les décisionnaires de TPE de moins de 10 employés sont beaucoup plus convaincus par la digitalisation. 56% d'entre eux déclarent que la dématérialisation est un enjeu majeur pour leur entreprise et près d'un entrepreneur sur deux réalise, a réalisé ou prévoit de réaliser un projet de digitalisation. Parmi les bénéfices attendus se retrouvent en premier lieu la réduction des coûts de gestion (39%), l'amélioration de l'efficacité (36%) et la réduction de l'empreinte carbone de l'entreprise (29%). Du côté des risques 25% de répondants à la tête d'une TPE ne voient aucun risque à la dématérialisation.

De l'autre côté, un dirigeant de TPE sur cinq ne considère pas la dématérialisation comme un enjeu majeur pour son entreprise, et près d'un dirigeant de TPE sur quatre n'a pas d'avis sur ce sujet. Un quart également ne voient aucun bénéfice de la dématérialisation pour leur activité et 38% constatent qu'il n'y a pas de projet de digitalisation dans leur structure. Enfin, 43% des dirigeants de TPE font un lien entre la digitalisation et des risques liés à la sécurité des données, et 34% trouvent qu'elle peut conduire à une déshumanisation des relations.

Les PME, entre recherche de bénéfices et craintes liées à la sécurité de données et à la dépendance vis-à-vis d'outils tiers

Les décisionnaires des PME (10 à 249 salariés) considèrent le plus souvent (66%) que la dématérialisation est un enjeu majeur pour leur entreprise. Un pourcentage proche (67%) de décisionnaires de PME déclarent réaliser, avoir réalisé ou souhaiter de réaliser un projet de digitalisation.

Parmi les bénéfices attendus se retrouvent en premier lieu l'amélioration de l'efficacité (51%), la réduction des coûts de gestion (44%), et la réduction de l'empreinte carbone de l'entreprise (40%).

De l'autre côté, seulement 9% de dirigeants de PME ne considèrent pas la dématérialisation comme un enjeu majeur pour leur entreprise, mais 24% d'entre eux n'ont toujours pas d'avis sur le sujet. Parmi les cibles analysées, les décisionnaires des PME déclarent également le plus rarement (15%) ne voir aucun bénéfice de la dématérialisation et 20% constatent qu'il n'y a pas de projet de digitalisation dans leur structure. Enfin, 45% des décisionnaires de PME font un lien entre la digitalisation et des risques liés à la sécurité des données et 41% - entre la digitalisation et une dépendance trop forte vis-à-vis d'outils tiers. 43% craignent quant à eux la déshumanisation des relations.

« Nous observons que les TPE et PME ont une forte appétence pour la digitalisation, même si elles n'ont pas les mêmes moyens pour la mettre en place. Forcément, plus une structure est grande, plus il y existe un poste dédié en partie ou entièrement à la digitalisation. La digitalisation des PME est sur une bonne voie. L'enjeu actuel est d'accompagner les TPE en s'adaptant à leurs besoins spécifiques, et en leur rappelant que la digitalisation est un excellent moyen pour améliorer le cadre des relations avec leurs partenaires et clients, dont elles craignent parfois la déshumanisation, » analyse Alice Brune.

Les ETI/Grands groupes, grands adeptes de la digitalisation

S'il y a un groupe où la digitalisation fait l'unanimité, ce sont les ETI et Grands groupes. Dans ces organisations beaucoup plus homogènes quant à leur structure et leurs besoins en outils, les décisionnaires sont 77% à être d'accord que la digitalisation est un enjeu majeur pour leur entreprise. 14% d'entre eux considèrent même qu'ils sont déjà allés au bout de leurs processus de digitalisation et 49% ont un processus en cours. Les décisionnaires d'ETI et grands groupes sont également les plus conscients des risques et des bénéfices de la dématérialisation, dont les plus importants sont respectivement les risques liés à la sécurité des données (indiqués par 52% des décisionnaires) et l'amélioration de l'efficacité (57% de leurs réponses).

Focus sur la signature électronique

Concernant la signature électronique, presque un dirigeant sur quatre (24%) y a recours, toutes tailles d'entreprises confondues.
La signature électronique est d'autant plus utilisée que l'entreprise est grande : cela est le cas pour 32% des décisionnaires d'ETI et grands groupes, 23% des décisionnaires de PME, 17% des décisionnaires de TPE et 11% des indépendants. A noter également que la signature électronique est la solution de digitalisation la plus utilisée dans les entreprises de toutes tailles parmi les solutions évoquées dans l'enquête (signature électronique CRM, ERP, SIRH, logiciel de gestion de projet).

Enfin, l'utilisation de la signature électronique est quasiment uniforme indépendamment de l'âge des décisionnaires et concerne :
- 20% des 18-24 ans,
- 27% des 25-34 ans,
- 26% des 35-44 ans,
- 28% des 45-54 ans et
- 16% des plus de 55 ans.

« Après un an et demi de boom pour les solutions de dématérialisation, l'étude démontre que presque un indépendant sur 2 ne voit aucun bénéfice à la digitalisation. Quelque surprenant que cela puisse paraître pour le grand public, nous nous apercevons de notre côté depuis longtemps que les indépendants et les TPE n'ont que très peu d'outils vraiment adaptés à leurs besoins sur le marché, qui sont d'ailleurs très différents d'une TPE à une autre. Or, sans outils adaptés, comment veut-on qu'ils en perçoivent les bénéfices ? Chez Yousign, nous avons créé des solutions de signature électronique les plus intuitives, simples et sécurisées, pour répondre à leurs divers besoins. Nous sommes ravis de voir que la signature électronique conquiert des professionnels partout en France », conclut Luc Pallavidino, CEO de Yousign.

 

Lire la suite...


Articles en relation