Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiatives] Finansol fusionne avec iiLab pour devenir FAIR

Les associations Finansol, acteur majeur de la finance solidaire et l’iiLab (Impact invest Lab), plateforme associative d’expérimentation et de développement de l’investissement à impact social, se rapprochent pour créer FAIR, acteur engagé en faveur d’une finance inclusive, au service d’un meilleur impact social et environnemental.

Parce que la finance solidaire constitue en France l’avant-garde de la finance à impact, c’est naturellement que ces deux organisations ont choisi de mutualiser leurs forces, compétences et savoir-faire pour promouvoir et développer la finance à impact social en France et à l’international. 

Frédéric Tiberghien, Président de FAIR, explique : « La fusion entre Finansol et l’iiLab pour donner naissance à FAIR va nous permettre de changer de braquet dans plusieurs domaines. Nous serons plus ouverts sur l’international, notamment sur tout ce qui concerne l’investissement à impact social et/ou environnemental, et mieux armés pour avancer sur tous les sujets relatifs à cet investissement : la mesure de l’impact, les contrats à impact social, les statistiques et les études propres à ce domaine…Nous espérons également attirer de nouveaux membres pour renforcer notre collectif d’acteurs engagés dans l’action et la promotion d’un investissement à impact exigeant ! »

iiLab et Finansol, une vision commune pour construire le monde de demain

Avec la création de FAIR, Finansol et l’Impact Invest Lab, ouvrent un nouveau chapitre de leur histoire.

FAIR aspire à une économie qui replace la personne au centre de son développement et agit, en France et à l’international, pour une finance inclusive au service d’un meilleur impact social et environnemental. A cet effet, elle mobilise les épargnants individuels et les investisseurs institutionnels, s’appuyant sur l’engagement citoyen et l’innovation financière. FAIR va ainsi s’inscrire dans les champs de la finance, de l’impact, de l’inclusion, de l’engagement citoyen afin de promouvoir des sujets et des projets qui préparent le monde de demain, s’inscrivent dans la durée et assurent une parfaite continuité entre le passé et l’avenir.        

Ainsi, ce rapprochement stratégique et structurant pour le marché de la finance à impact poursuit plusieurs objectifs majeurs :

- Maintenir le dynamisme de la finance solidaire en conservant ce qui fait sa force (l’innovation produits ; la gestion du label Finansol, signe de confiance pour les épargnants ; la communication vers le grand public et sa notoriété ; la recherche prioritaire d’une utilité sociale et environnementale) et en la rattachant désormais clairement à la finance à impact social.
- Promouvoir la finance à impact social en France et s’inscrire dans sa dynamique internationale forte depuis quelques années. 
- Animer en France un réseau fédérateur des acteurs de la finance à impact social et vis-à-vis de l’étranger s’affirmer comme un pôle d’expertise française dans ce domaine.

« Nous souhaitons promouvoir une finance au service de l’économie réelle, au service de la personne et des territoires et en faisant preuve de pédagogie par l’exemple. Nos meilleurs atouts, ce sont les épargnants qui se mobilisent pour apporter des ressources, les acteurs financiers qui créent des produits et des pratiques nouvelles et surtout les projets d‘utilité sociale et les entreprises dans lesquelles cette finance s’incarne. Je suis persuadé que notre collectif sera une illustration forte du monde de demain de par sa diversité, son engagement et son innovation au service de l’intérêt collectif », poursuit Patrick Sapy, Directeur Général de FAIR.

Des atouts complémentaires pour imposer leur positionnement fort sur le marché de la finance à impact

Les deux associations ont de nombreux atouts : une expérience unique en Europe avec le label Finansol qui est le premier label financier né en France, une implication forte dans les réseaux  internationaux, notamment le Global Steering Group présidé par Sir Ronald Cohen, une expertise reconnue sur les contrats à impact social, un Observatoire doté d’un Comité Scientifique de haut niveau et surtout un réseau de praticiens très variés avec des entreprises sociales ouvrant leur capital, l’ensemble des grands réseaux bancaires et des sociétés de gestion, des assureurs, des experts et spécialistes, de grandes ONG actives dans la solidarité internationale, des réseaux, des universités et des grandes écoles, et des acteurs structurants comme la Caisse des Dépôts.

« Se positionner comme un acteur de place légitime, ouvert à tous les praticiens (et pas uniquement aux acteurs financiers) devrait sensiblement faire progresser l’ensemble de notre secteur : les ressources apportées par les épargnants individuels et celles mobilisées par les investisseurs institutionnels, les financements aux projets d’utilité sociale qui se multiplient et se développent sur les territoires, l’innovation financière grâce aux partages de pratiques et aux capacités d’expérimentation de nos membres. Tout ceci appuyé par une forte capacité de sensibilisation, de décryptage et d’études ainsi qu’une vraie volonté de faire évoluer le cadre règlementaire dans lequel nous évoluons », conclut Frédéric Tiberghien.

Lire la suite...


Articles en relation