Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Enquête] Mobilité des Français : la voiture reste reine malgré un coût prohibitif 

L’Observatoire E. Leclerc des Nouvelles Consommations, en collaboration avec Ipsos, a interrogé les Français sur leurs pratiques en termes de mobilité au quotidien.

Indiscutablement, la voiture reste le mode de déplacement privilégié des Français (86%) malgré un coût jugé cher (65%). Près d'1 Français sur 2 limite même ses déplacements pour des raisons financières. Dans ce contexte, ils déplorent un manque de solutions alternatives, notamment dans les zones rurales (59%), qui leur permettraient de se passer de leur voiture… et de combler leurs aspirations : 1 Français sur 4 souhaiterait en effet réduire l’usage de son automobile pour des raisons écologiques.

La voiture, un mode de transport indispensable : 86% des Français se déplacent grâce à elle chaque semaine

Les Français se déplacent beaucoup dans leur vie de tous les jours. Ils parcourent en moyenne 42 kilomètres par jour, tous modes de transport confondus. C’est la voiture qui remporte la palme du mode de transport le plus utilisé puisque 1 Français sur 2 (48%) l'utilise pour plus des trois quarts de ses trajets et seuls 16% des Français déclarent ne pas se déplacer en voiture.

De fait, 90% des Français disposent d’au moins une voiture au sein de leur foyer, surtout en zone rurale (97%) et dans les petites villes (97%), et 86% des Français se déplacent en voiture chaque semaine, le plus souvent en tant que conducteur (78%). Ce phénomène est encore plus présent dans les zones rurales et dans les petites villes, où 95% des habitants ont recours à la voiture chaque semaine.

Près d'1 Français sur 2 limite régulièrement ses déplacements en voiture à cause du coût

Les frais liés à l’automobile (leasing ou remboursement de prêt, assurance, parking, péages, carburant, entretien...) représentent un coût important pour 65% des Français qui déclarent que posséder une voiture coûte cher, voire trop cher pour 13% d’entre eux. Ces derniers dépensent en moyenne 211€ par mois pour leur(s) voiture(s).

Pour faire face à ces coûts importants, près d’un Français sur 2 (46%) limite régulièrement ses déplacements. Cette pratique est encore plus répandue chez les personnes vivant en milieu rural (54%) et dans les petites villes (52%). Par ailleurs, 53% des classes moyennes et 50% des classes aisées déclarent également limiter régulièrement leurs déplacements tandis que 32% des foyers les plus modestes ne possèdent tout simplement pas de véhicule.

Pour 24% des Français, le coût est tellement important qu’ils doivent renoncer à certains déplacements. Les premiers impactés sont les trajets liés aux vacances et aux loisirs (19%). Les populations des zones rurales sont les plus concernées puisqu’elles sont 37% à renoncer à certains trajets et 31% à renoncer en premier aux trajets liés aux vacances et loisirs.

Un manque d’alternatives à la voiture alors qu’1 Français sur 4 souhaite moins l'utiliser pour des raisons écologiques

Aujourd’hui, près de 7 Français sur 10 (68%) déclarent qu’il serait difficile voire impossible de se passer de voiture au quotidien. Ce sont 86% des personnes habitant en zone rurale et 80% de celles habitant dans les petites villes qui estiment ne pas pouvoir se passer de leur voiture ;

En effet, 1 Français sur 4 déplore le manque d’alternatives envisageables pour remplacer la voiture, chiffre s’exprimant à 43% dans les zones rurales. Cela explique que les recours à d’autres mobilités, tels que les transports collectifs (21%), le vélo (20%), la moto ou le scooter (7%) sont nettement moins répandus dans les habitudes de la population française. Par ailleurs, le niveau d’équipement des Français en véhicules “propres” reste encore faible : seuls 7% des Français déclarent posséder une voiture hybride (4%), électrique (2%) ou encore GPL (1%). Ce sont les catégories de population aux hauts revenus qui sont les mieux équipées en véhicules “propres” (11%).

Malgré ce manque d’alternatives, 1 Français sur 4 se déclare prêt à réduire l’usage de leur véhicule pour des raisons écologiques dans un pays où 85% des Français déclarent posséder un véhicule thermique. Si les solutions alternatives au véhicule individuel thermique étaient possibles pour leurs trajets quotidiens, les Français qui se déplacent en voiture privilégieraient principalement les transports en commun routiers (25%), devant les voitures électriques en libre-service (24%), le vélo (21%) et la location de véhicule électrique de moyenne durée (18%). Les services de location en libre-service (« free floating ») intéressent moins les Français : 13% d’entre eux choisiraient les vélos électriques, 6% les trottinettes électriques et 6% les scooters électriques.

 

Paris, une mobilité particulière

Les résultats de l’enquête confirment que Paris fait office d’exception par rapport au reste de la France sur les questions de mobilité :

- S’ils parcourent presque autant de kilomètres (40 km) que le reste des Français (42 km), les habitants de l’agglomération parisienne sont seulement 29% à effectuer la majorité de leurs déplacements quotidiens en voiture (contre 48% pour l’ensemble des Français) ;

- Près d’un Parisien sur 3 déclare ne pas utiliser du tout de voiture pour ses trajets (contre 16% des Français) et 22% déclarent ne pas en posséder du tout (contre 10% à l’échelle nationale) ;

- 52% des Parisiens affirment pouvoir se passer de la voiture et choisissent au moins une fois par semaine la marche (88% contre 77% en France) et des transports en commun (49% contre 21% en France) pour leurs déplacements quotidiens ;

- Les Parisiens dépensent seulement 181 euros par mois pour leur véhicule (contre 211€ dans le reste du pays) ;

- Néanmoins, 55% estiment que posséder une voiture reste cher. De fait, à l’instar du reste de la population Française, 34% Parisiens limitent régulièrement leurs déplacement en voiture pour des raisons économiques.

Enfin, la conscience écologique est plus marquée chez les Parisiens :

- Les Parisiens qui veulent réduire l’usage de leur voiture souhaitent réduire leur impact sur l’environnement (52% contre 50% dans le reste de la France), loin devant le coût que l’entretien d’une voiture représente (35% vs 52% pour l’ensemble des Français) et la volonté d’éviter le trafic très dense (32% contre 19% pour l’ensemble des Français) ;

- Seuls 29% d’entre eux possèdent un véhicule de type Diesel, contre 47% en France, et c’est à Paris que l’on observe la proportion de véhicules propres (électriques, hybrides, GPL) la plus importante (10%) au sein des foyers.

- Pour ceux qui n’ont pas d’autres choix que d’utiliser leur voiture, ils souhaiteraient pouvoir bénéficier de solutions alternatives comme les transports en commun routiers (30%), les voitures électriques en libre-service (24%), le vélo (23%) ou encore le train (20%).

Lire la suite...


Articles en relation