Connexion
/ Inscription
Mon espace
Questions de gestion
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Questions de Gestion] Robeco parie sur la seconde vie des déchets

Et s’il était temps de repenser la vie de nos déchets plastiques ?

C’est en tout cas le choix de Robeco : privilégier les entreprises qui transforment leurs déchets industriels comme le plastique en matériaux réutilisables par l’industrie. Car chaque année, 75% des déchets plastiques pouvant être recyclés finissent à l’incinérateur, sinon jetés dans la nature. C’est finalement l’écosystème qui paie le prix fort : 2 500 milliards de dollars de dégâts par an. Et pourtant, nos simples plastiques ont bel et bien un incroyable potentiel économique.

La recette tient en deux étapes : ramollir et mouler de nouveau, il n’y a alors plus qu’à trouver une seconde vie à ces plastiques.

En réalité, malgré les technologies de recyclage à notre portée, au mieux 18% des 400 millions de tonnes de plastiques produits chaque année dans le monde sont effectivement recyclés. Et si l’on pouvait autrefois compter sur l’incinération pour réduire l’impact de cette production, les scientifiques ont montré que ce procédé ne générait pas moins de 850 millions de tonnes de gaz à effet de serre par an.

Face à ce constat, Robeco mise, notamment avec Smart Materials et Circular Economy, deux des onze stratégies à impact de sa marque RobecoSAM, sur les sociétés durables avec un cycle de production aussi efficace que responsable dans l’utilisation de ses ressources, quitte à exclure celles coupables de surproduction et de gaspillage. Il y a de quoi être optimiste quant à leur devenir :  l’avantage financier et concurrentiel à tirer d’une meilleure gestion des déchets est aussi grand que les bénéfices pour le développement durable et responsable.

 

Lire la suite...


Articles en relation