Connexion
/ Inscription
Mon espace
Placements
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Placements] DWS Concept Kaldemorgen : statu quo et perspectives

Cela fait dix ans que le fonds DWS Concept Kaldemorgen a été lancé en tant que fonds de rendement total multi-actifs à risque contrôlé. Il a été conçu principalement pour les investisseurs qui souhaitent participer à la croissance des marchés mais qui ne veulent pas être soumis à de trop fortes fluctuations.

Le fonds a-t-il répondu aux attentes des investisseurs ?  Klaus Kaldemorgen, qui a lancé le fonds, en est convaincu : « Les investisseurs ont obtenu un rendement annuel moyen de 4,7% depuis son lancement le 2 mai 2011, et ce avec une volatilité de 6%. C'est tout à fait respectable pour un investissement à risque contrôlé. »

Une stratégie devenue une famille de produits pour différentes appétences au risque.

Le fait que la stratégie ait convaincu de nombreux investisseurs privés et institutionnels se reflète dans l'évolution des actifs sous gestion du fonds, qui sont passés de dix millions d'euros en 2011 à plus de onze milliards d'euros. Depuis lors, DWS a systématiquement élargi la gamme de produits des fonds multi-actifs avec une approche de rendement total : Offrant des solutions pour différents profils de risque - du fonds DWS Invest Conservative Opportunities, axé sur la sécurité, au fonds équilibré DWS (Invest) Multi Opportunities, en passant par le fonds nettement plus offensif DWS ESG Dynamic Opportunities. La responsabilité des fonds est répartie sur plusieurs épaules : Henning Potstada, Christoph Schmidt et Thomas Graby, les trois co-gérants de portefeuille du DWS Concept Kaldemorgen, assument chacun la responsabilité d'un fonds. Au total, l'équipe gère désormais des actifs d'une bonne vingtaine de milliards d'euros.

Systématique et clairvoyance - des crises sur les marchés financiers bien maîtrisées

Même si l'approche d'investissement du fonds DWS Concept Kaldemorgen est fortement caractérisée par des chiffres clés en matière de contrôle des risques, il faut aussi, dans certaines situations, des décennies d'expérience des marchés financiers pour maîtriser les turbulences avec clairvoyance. Au début de la crise du Covid-19, par exemple, l'équipe de gestion du portefeuille a décidé de tolérer à court terme le dépassement du risque de perte maximale visé par le fonds, soit 10%. « Nous avons choisi à ce moment-là de ne pas vendre davantage d'actions dans la panique de la vente et de réaliser ainsi des pertes. Notre conviction que l'aide des banques centrales et des États conduirait rapidement à une reprise des marchés s'est ensuite avérée correcte », déclare Klaus Kaldemorgen. Ainsi, le fonds a réalisé une performance de 5,18% cette année (au 30 avril).

Il y aura toujours des crises et des revers importants sur les marchés financiers. Le facteur décisif est donc la performance d'un investissement dans ces phases, le stress qu'il fait subir aux investisseurs. « Ici, la stratégie de placement a fait ses preuves, offrant à la gestion du portefeuille une grande flexibilité, entre autres parce qu'elle n'est liée à aucun indice de référence », explique le gérant de portefeuille.

Maintien de taux d'intérêt bas et fluctuations plus fortes des actions

Les investisseurs sont-ils bien positionnés pour l'avenir avec le concept DWS Kaldemorgen ? Klaus Kaldemorgen s'attend à une situation très difficile pour les investisseurs dans les années à venir : « Les taux d'intérêt devraient rester bas, le potentiel de rendement des actions est nettement plus élevé, mais les fluctuations sur les marchés boursiers devraient augmenter sensiblement. » Dans un tel environnement, une diversification judicieuse entre les différentes classes d'actifs et un contrôle sophistiqué des risques jouent un rôle très important.

Des sujets tels que la numérisation et la durabilité gagnent en importance.

Quelles sont les tendances qui marqueront les prochaines années ? Klaus Kaldemorgen est convaincu que les modèles d'entreprise numériques resteront très importants, même après que la crise de Covid-19 aura été surmontée. Il est donc optimiste quant aux valeurs technologiques sélectionnées dans les années à venir. Il place un niveau plus haut le thème des facteurs ESG, environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance d'entreprise, qui auront un impact durable sur le secteur des investissements. « Les exigences politiques d'une politique économique respectueuse du climat, par exemple, comportent des risques élevés pour de nombreux secteurs et entreprises en transition, qu'il vaut mieux éviter en n'y investissant pas ou moins. Pour certains secteurs, cela pourrait conduire à une longue période d'infirmité. En revanche, pour les secteurs et les entreprises qui apportent une contribution positive aux questions de durabilité, il existe de grandes opportunités économiques », déclare le gérant de portefeuille.

Les fonds multi-actifs de la famille Total Return visent une norme de durabilité supérieure à la moyenne. En mars 2021, la note MSCI ESG du fonds a été relevée à « A ».

 

Lire la suite...


Articles en relation