Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Un an après, comment les télétravailleurs vivent-ils les visioconférences ?

Les réunions en visioconférence seraient-elles devenues insupportables au fil du temps ? Alors qu’un développeur américain a récemment créé un logiciel permettant de saboter ses visioconférences pour se créer une fausse bonne raison de se déconnecter, Indeed publie les résultats d’une récente étude qui scrute le rapport des Français aux réunions « en visio ».


Les Français continuent de plébisciter la visioconférence, mais sont nostalgiques des relations humaines « normales »

L’étude montre que 89% des répondants jugent ce type d’outil nécessaire, utile voire très utile. Seuls 4% estiment qu’il s’agit d’une perte de temps et 7% indiquent qu’ils « saturent » des visioconférences.

Pour 51% des Français interrogés, la visioconférence ne suffit tout de même pas à combler le manque de rapports humains créé par le travail à distance. Un sentiment qui fait écho à ces deux autres résultats :
- 32% des Français trouvent que le télétravail a détérioré la communication avec leurs collègues
- 28% estiment que la qualité de la collaboration s’est dégradée en travaillant à distance


Le quotidien du télétravailleur en visio : petites astuces, présentéisme digital et implication à géométrie variable

67% des interrogés reconnaissent avoir déjà participé à des visioconférences qu’ils n’écoutaient pas vraiment car ils les trouvaient peu utiles. Ce chiffre atteint des proportions encore plus significatives chez les cadres (81%), qui se retrouvent de toute évidence fréquemment invités à des échanges qu’ils jugent peu enrichissants pour eux.


Lorsque les réunions comptent de nombreux participants, il peut s’avérer compliqué de prendre la parole en visioconférence.

- 51% des Français déclarent s’être retrouvés dans cette situation pénible de ne pas pouvoir s’exprimer, et cela arrive fréquemment à 12% des répondants.
- 30% des Français (et 44% des managers) confessent avoir feint d’avoir d’autres engagements pour ne pas assister à une réunion en visio qu’ils jugeaient peu utile
- 28% ont déjà fait semblant d’avoir un problème de caméra ou de micro pendant ce type de réunions – un chiffre qui s’élève à 39% chez les 18-24 ans, pourtant très à l’aise avec les technologies.

Dans certains cas, la lassitude occasionnée par les visioconférences va jusqu’à faire franchir des consignes de sécurité dictées par l’entreprise : presque 1 salarié sur 3 (31%) a déjà participé à une réunion en présentiel malgré une interdiction de la Direction.


Une réflexion à mener pour renouveler l’exercice

Au bout d’un an de télétravail partiel ou permanent, nombreux sont les signes de "Zoomophobie" ou de "réTeamscence" chez les salariés, malgré la nécessité de se réunir à distance pour collaborer sainement. Il peut être pertinent pour les chefs d’entreprise ou directeurs d’équipes de repenser les formats, la fréquence et l’objectif des réunions qu’ils organisent afin de maintenir un bon niveau d’engagement de leurs collaborateurs lors de ces échanges, qui sont et resteront essentiels pour la performance et la compétitivité des entreprises.

Lire la suite...


Articles en relation