Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] SCPI : taux de recouvrement des loyers de 93% malgré la crise, qu’en sera-t-il en 2021 ? 

L’avis de Jérémy Schorr, directeur commercial de Primaliance

Le gros enjeu de 2020 pour les propriétaires d’actifs immobiliers tertiaires aura été de récupérer les loyers contractuels auprès de leurs locataires, en particulier ceux les plus frappées par la crise, avec des fermetures administratives subies (commerces, hôtellerie, espaces de congrès et de séminaires). Et selon un sondage réalisé par Primaliance, premier portail dédié aux SCPI et OPCI, ils ne s’en sont pas trop mal sortis !

En effet, le taux de recouvrement des loyers des SCPI sur l’ensemble des loyers atteint une moyenne de 93% sur l’année 2020. Un taux très élevé compte-tenu de la situation mais qui est toutefois contrasté selon le secteur d’activité et/ou la localisation géographique :

 - Les SCPI de bureaux ont été très peu pénalisées et ont connu une perception des loyers presque identique à 2019, avec un taux de recouvrement moyen de l’ordre de 95%.

- Les SCPI de commerces, plus impactées par la crise sanitaire et ses restrictions, s’en sortent avec un taux moyen de recouvrement de 88%, avec d’un côté des véhicules investis en France qui affichent une fourchette basse de l’ordre de 85%, et de l’autre des véhicules exclusivement dédiés à des marchés étrangers qui sont au-delà de 90%. Un phénomène qui s’explique principalement par l’hétérogénéité des restrictions et fermetures administratives de commerces en Europe.

Pour Jérémy Schorr : « Le taux de recouvrement est un indicateur à relativiser et à confronter aux dividendes versés car dans certaines situations locatives, une franchise temporaire de loyer a pu être accordée par anticipation au locataire pour éviter ultérieurement une non-perception pure et simple du loyer, ce qui revient à artificiellement améliorer le taux d’encaissement des loyers pour la SCPI ».

Ainsi, si la baisse des taux de distribution sur valeur marché (TDVM) reste cohérente sur les SCPI de bureaux (-5% en 2020 par rapport à 2019 selon l’ASPIM), elle est légèrement supérieure sur celles des commerces (-17%), principalement liée aux franchises de loyers accordées par les sociétés de gestion.

Lire la suite...


Articles en relation