Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Fort soutien aux PME et ETI dans la crise et des levées de capitaux au rendez-vous en 2020

France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) et Grant Thornton publient l’activité 2020 des acteurs français du capital-investissement et de l’infrastructure.

Pour la 1ère fois, cette étude, qui résume chaque année depuis 30 ans l’activité des acteurs français du capital-investissement, intègre l’activité en capital des acteurs français de l’infrastructure.

Dominique Gaillard, Président de France Invest, souligne : « En 2020, les fonds de capital-investissement et d’infrastructure ont joué à plein leur rôle de soutien à l’économie française, qui traverse l’une des plus profondes crises de ces dernières décennies. Les professionnels de l’investissement en capitaux propres ont été présents pour accompagner et refinancer leurs participations et pour permettre à des entreprises familiales et à des start-ups de financer leurs projets. Au printemps 2021, un dispositif d’obligations relance, soutenu par une garantie d’Etat, devrait être opérationnel avec la contribution de France Invest. Il pourrait permettre à près de 2 000 PME et ETI qui auront besoin, pour rebondir, de renforcer leur haut de bilan, d’avoir accès ces deux prochaines années, non seulement à des financements non dilutifs, mais aussi de bénéficier du savoir-faire à haute valeur ajoutée des fonds pour traverser une phase complexe de relance. »


Capital-investissement et fonds d’infrastructure en soutien de l’économie en 2020

- En 2020, les acteurs français du capital-investissement et de l’infrastructure ont investi 23,1 Mds€ dans près de 2 150 entreprises et projets d’infrastructure.

- Ils ont levé 23,5 Mds€ auprès d’investisseurs, dont un tiers sont d’origine internationale, et ce malgré un contexte sanitaire complexe. Ces montants seront investis au cours des 5 prochaines années.


Capital-investissement, fort soutien à l’économie en période de crise

Investissements
- 17,8 Mds€ ont été investis dans 2 027 entreprises, dont 4 sur 5 sont basées en France.
- En léger recul (-8% vs. 2019), les investissements se maintiennent à un niveau historiquement élevé.
- Le nombre d’entreprises accompagnées reste supérieur à la moyenne de long terme (1 739 de 2006 à 2019).
- Les investissements en capital-innovation se stabilisent à un haut niveau (2,2 Mds€ dans 927 entreprises).
- Le médical/biotech est au 1er rang en investissements (+48% vs. 2019) dans le contexte de crise sanitaire.
- Plusieurs indicateurs témoignent d’un soutien particulièrement important en 2020 aux entreprises déjà accompagnées (par le biais de réinvestissement), illustrant un soutien fort aux participations dans la crise.

Levées
- Avec 18,5 Mds€ levés, le capital-investissement témoigne encore de sa capacité à mobiliser l’épargne au regard du contexte difficile (-12% vs. 2019).
- La part des fonds entre 100 M€ et 1 Md€, qui financent des PME et ETI, atteint un niveau historique et représente 60% de la collecte (vs. 38% en 2019).
- Les levées sont en forte progression auprès des compagnies d’assurance et mutuelles (+63% vs. 2019), du secteur public (+70%) et des banques (+70%).
- Les levées auprès des family office et particuliers se maintiennent à un niveau élevé (13% des souscriptions)
- Les prévisions d’affectation pour le venture augmentent fortement (+35% vs. 2019).


Infrastructure, maintien à un haut niveau d’activité

Investissements
- 5,3 Mds€ ont été investis dans 121 projets d’infrastructure majoritairement basés en France.
- Les investissements se maintiennent à un haut niveau, malgré un repli par rapport à 2019, année exceptionnelle (-26% en montants et -25% en nombre).
- Le secteur des énergies renouvelables confirme sa prépondérance en nombre d’opérations et en montants.

Levées
- 5 Mds€ ont été levés en capital par les acteurs de l’infrastructure. La variation par rapport à 2019 (9,9 Mds€ levés) est liée à la concentration de l’activité autour d’un petit nombre d’acteurs de taille importante qui ne lèvent pas des capitaux tous les ans (activité cyclique).
- Les compagnies d’assurances et fonds de pension sont les principaux souscripteurs avec près de 2/3 de la collecte.
- Près de 60% des capitaux ont été mobilisés auprès d’investisseurs internationaux (vs. 67% entre 2017-2019).


Selon Thierry Dartus, associé, Transaction Advisory Services, Grant Thornton : « Le maître-mot de 2020 était la protection, celui de 2021 doit être l'investissement, a déclaré le Ministre de l’Économie.
Notre étude confirme encore une fois le soutien d’envergure des professionnels du capital investissement auprès des jeunes structures, entreprises familiales et ETI de notre tissu productif hexagonal. Désormais, c’est dans un contexte sanitaire toujours fragilisé que doit s’opérer la relance. Les différents dispositifs intégrés dans le plan de relance du gouvernement, ainsi que l’importance des levées de fonds du millésime 2020 doivent permettre de favoriser les conditions d’un fort rebond de l’économie, en parallèle de la campagne de vaccination de masse. »

Lire la suite...


Articles en relation