Connexion
/ Inscription
Mon espace
Culture & Société
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Signature d’une convention pour le relogement du collectif d’artistes La Main

Le Conseil de Paris des 25 et 26 mars examinera le projet de signature d’une convention d’objectifs (animation locale et résidences artistiques) avec le collectif d’artistes La Main, dans le cadre d’un bail temporaire, sur l’ancien site des bains douches situé 34 rue Castagnary dans le 15ème arrondissement.

Le jeune et dynamique collectif, installé depuis plus d’un an Porte de Champerret (17ème) dans l'ancienne boîte de nuit La Main Jaune, va quitter les lieux prochainement, le site faisant l’objet d’une procédure de vente.

Le collectif qui rassemble de nombreux artistes du spectacle vivant (danse, théâtre, musique, cirque), de la photographie, du stylisme, de la gravure ou même du cabaret burlesque, s’était distingué dans le 17ème arrondissement à travers la valorisation patrimoniale de La Main Jaune,  l’animation du quartier − notamment dans le cadre du festival « Paris Face Cachée » − et la mise à disposition  d‘espaces de travail artistique. Le relogement de ce collectif après travaux de mise en sécurité, s’inscrit dans la continuité de la politique culturelle parisienne visant à soutenir et développer les espaces collectifs de création dans des locaux vacants, en attente de construction d’équipements ou de logements.

L’arrivée du collectif dans le 15ème arrondissement est une bonne nouvelle à la fois pour les artistes en quête d’espaces de travail, mais aussi pour les habitants. Les artistes auront en effet à cœur d’associer les riverains, les associations et autres acteurs locaux aux activités artistiques et culturelles du collectif.

Les lieux de création collectifs représentent un pan important de la vitalité artistique de Paris. Ils proposent aux artistes des espaces de création et de travail mutualisés, permettent l’émergence de nouvelles formes artistiques, de nouveaux talents, et contribuent incontestablement au dynamisme culturel de Paris. C’est pourquoi, depuis 2001, une douzaine de collectifs ont bénéficié d’un relogement par la Ville de Paris. Au total, la collectivité met 17 000 m² à disposition des collectifs d’artistes, entre espaces de création et de diffusion.

Lire la suite...


Articles en relation