Connexion
/ Inscription
Mon espace
Entrepreneuriat
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

ESCP Europe se positionne sur le développement et la croissance des Family Business

Frank Bournois, Dean de ESCP Europe, annonce la création d’un Centre européen de prospective dédié au développement et à la croissance des Entreprises familiales.

Fort de la structure européenne unique (6 campus européens) de ESCP Europe, ce Centre aura vocation à produire et transmettre de la connaissance au travers de 2 axes :
- La Recherche, afin de mener des études  concrètes propres à soutenir la croissance des entreprises familiales,
- L’Enseignement qui traite de toutes les disciplines nécessaires à la croissance et la performance des entreprises familiales.

Concrètement, un programme de formation continue sera proposé, dès le début de l’année 2019, permettant aux participants de traiter des questions clefs du développement et de la croissance de ces entreprises. D’autre part, une chaire est en cours de signature.
« Le secteur des entreprises familiales est souvent assimilé aux PME et aux ETI ; ceci étant la plupart des entreprises du CAC40 sont aussi des modèles d’entreprises familiales, souligne Frank Bournois. Par ailleurs, il y a une vraie diversité dans les modèles en fonction des cultures et chaque pays, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, a développé un tissu économique d’entreprises familiales unique. »

Si les entreprises familiales sont de toutes tailles, on compte parmi elles de grands groupes internationaux, elles constituent le socle des entreprises de petite et moyenne taille, dont la croissance est souvent considérée comme indicateur du dynamisme économique d’un pays. En Europe les entreprises familiales représentent 85% des entreprises et 60% des emplois du secteur privé.
« Ces entreprises nous apprennent beaucoup sur la santé d’une économie. L’Europe, qui est à la recherche d’une dynamique, a tout intérêt à les comprendre et les soutenir. C’est notre rôle et notre ambition », poursuit Frank Bournois.

De plus, les attentes professionnelles des jeunes diplômés des grandes écoles ont beaucoup évolué depuis une dizaine d’années. L’intérêt historique des étudiants pour les grands groupes évolue aujourd’hui, à l’inverse, vers les start-ups et les entreprises moyennes. Encore essentiellement attirés par les grands groupes du CAC 40 dans les années 2000, on a vu depuis, l’attrait des entreprises familiales se développer chez les jeunes diplômés. Cet intérêt se confirme sur l’ensemble des campus européens et pas seulement en Allemagne où l’attrait des Mittelstand est culturel. Caractérisées par un actionnariat familial majoritaire (au moins 25%) stable, les entreprises familiales apportent aux jeunes générations la flexibilité et l’environnement culturel qu’elles recherchent. Certaines études mettent en évidence que seul un quart des jeunes diplômés a l’objectif d’être recruté par un grand groupe. C’est 8% de moins en 2 ans. Au-delà des start-ups, ils sont fortement intéressés par les entreprises familiales et sont à la recherche de « sens » dans leur travail et d’une activité diversifiée et autonome.

www.escpeurope.eu/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

Lire la suite...


Articles en relation