Connexion
/ Inscription
Mon espace
Culture & Société
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Des « mesures énergiques » pour pallier l’insuffisance de l’épargne retraite sont attendues des gouvernements européens.


Selon une enquête menée par l’institut de recherche The Economist Intelligence Unit (EIU) pour State Street (NYSE : STT), près de sept régimes de retraite sur 10 en Europe attendent des gouvernements des « mesures énergiques » pour pallier l’insuffisance de l’épargne retraite dans les cinq prochaines années.

De telles mesures comprendraient des mécanismes d’épargne obligatoire (option d’exclusion au lieu d’une option de participation) tels que le système d’adhésion automatique au Royaume-Uni et de nouvelles incitations financières à l’épargne. Les régimes de retraites se montrent optimistes, 77% d’entre eux étant d’avis que les taux de contribution augmenteront dans les cinq prochaines années.

State Street a également commandité Clear Path Analysis pour une recherche qualitative sur l’avenir des retraites, à paraître bientôt. Participant à l’un des débats du panel sur le sujet, Raymond Haines, responsable de la stratégie et de la recherche en Europe pour le département Investment Solutions Group chez State Street Global Advisors, commente : « Toute la problématique du financement des retraites affectera la stratégie. Les contributions devront augmenter pour combler le déficit d’épargne, les rendements devront s’améliorer ou les prestations devront diminuer et il n’y a pas d’autre possibilité ».

La fermeture des régimes de retraite à prestations définies devrait s’accélérer dans les cinq prochaines années, 75% des répondants prévoyant que les difficultés de financement précipiteront la fin des régimes de retraite à prestations définies et accélèreront la transition vers les régimes à contributions définies. Les régimes de retraite pensent cependant que les niveaux de financement en général s’amélioreront, 62% d’entre eux affichant leur optimisme à cet égard. « Il est clair que partout en Europe, il existe une conviction forte que le changement va s’accélérer dans le secteur des retraites, et que ce n’est pas l’innovation qui fera défaut. On reconnaît également que les gouvernements devront s’impliquer davantage » ajoute encore M. Haines.

Autres principales conclusions de l’enquête de l’EIU

- 88% des répondants affirment, et près de quatre régimes de retraite sur 5 (79%) prévoient que la transparence augmentera et permettra aux investisseurs de prendre des décisions plus informées.

- 68% des régimes pensent que les décisions d’investissement deviendront plus complexes.

- 65% des répondants estiment que leurs données leur permettent de satisfaire aux exigences règlementaires.

- 42% estime que leurs données leur apportent une bonne compréhension du coût total de leurs investissements.

 

Lire la suite...


Articles en relation