Connexion
/ Inscription
Mon espace
Culture & Société
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

L’analyse des performances ESG des entreprises se généralise.

Réalisée par Aviva Investors, l’étude qui a interrogé des gérants de fonds actions et obligations internationales dont les encours cumulés s’élèvent à 4 trillions de GBP (environ 5 000 Mds€), révèle que 84% d’entre eux prennent en compte les facteurs ESG dans le cadre de leur processus de gestion, et exercent activement leurs droits de vote pour 61%. Selon ce sondage, 90% des gérants estiment que les facteurs ESG sont importants pour les clients et pour les consultants ; et pour 79% qu’ils impacteront très probablement toute la gestion traditionnelle à l’avenir.

Mais surtout, 72% des gérants estiment qu’il existe un lien entre la performance ESG d’une société et le rendement qu’elle peut générer pour les investisseurs. Les facteurs cités comme étant significatifs comprennent :

- La convergence des intérêts entre les dirigeants d’une société et les investisseurs.

- Les économies opérationnelles pouvant être réalisées grâce à une gestion durable, prenant en compte les questions ESG.

- Des raisons spécifiques à certains secteurs – par exemple la sécurité dans les mines, comme facteur clé dans le bon déroulement des opérations.

- La réputation et la protection de la marque, ainsi que les opportunités de revenu qui s’ouvrent aux sociétés dont la performance ESG est élevée.

L’étude montre également que chez 68% des gérants d’actifs, aucun membre du conseil de direction n’est directement responsable des questions ESG. Et parmi les sociétés de gestion qui ont un Responsable ESG, seuls 19% d’entre eux sont rémunérés en fonction de la réalisation de leurs objectifs dans ce domaine.

Par ailleurs, 52% des participants ne sont pas signataires des Principes pour l'investissement responsable des Nations Unies (UN PRI).

 

 

 

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation